organisation

Musée Gadagne

Pays

France

Musée français situé à Lyon, dans la vieille ville, dans l’ancienne demeure des Gadagne, marchands d’origine florentine, qu’il partage avec le musée historique de la vieille ville de Lyon. À son ouverture en 1921, le musée historique de la Ville de Lyon présentait quelques marionnettes historiques, des Guignol de Laurent Mourguet, son créateur. Après la Deuxième Guerre mondiale, l’État réorganisa les musées en France. Grâce aux origines de Mourguet, Lyon devint le dépositaire principal des marionnettes françaises. Puis, en 1950, le département marionnettes se transforma en musée international de la marionnette. En 1956, la donation Léopold Dor – composée de mille neuf cent onze pièces dont six cents marionnettes du monde entier – augura un réel tournant quant à l’importance de ce lieu. À Liège, en 1958, l’UNIMA décida que le musée Gadagne serait la référence européenne pour la marionnette traditionnelle et des milliers de documents lui furent envoyés de l’étranger. Toutefois, il n’y eu pas de suite, le musée s’endormit et ne joua pas le rôle attendu.

Sa réorganisation générale, jusqu’en 2006, et les très importants travaux qui en ont découlé ont ouvert de toutes autres perspectives : mise à la disposition des chercheurs des fonds collectés – l’étude du fonds Léopold Dor devrait, à elle seule, ouvrir des pans entiers de l’histoire des marionnettes en France –, accueil des archives des marionnettistes français contemporains, organisation d’expositions temporaires en plus des expositions permanentes, éditions de catalogues thématiques (Marionnettes siciliennes en 1996, Les Ombres du Chat noir en 1997, Marionnettes vénitiennes en 1999).

Rouvert au public en 2009, le musée des Marionnettes du monde, 1 place du Petit-Collège dans le 5e arrondissement de Lyon, redevient le lieu de référence pour toute la marionnette.

(Voir France.)