organisation

Théâtre de la Marionnette et de l’Acteur Alojzy-Smolka à Opole

Opolski Teatr Lalki i Aktora im. Alojzego Smolki

Pays

Pologne

Théâtre de marionnettes polonais établi en 1937 dans la communauté polonaise d’Opole (au sud de la Pologne) par Alojzy Smolka, qui le dirigea. Le personnel et les artistes furent déportés en camp de concentration à la déclaration de la guerre, en 1939. Le théâtre reprit ses activités en 1949 comme Scène de Marionnettes du Théâtre dramatique de la Région d’Opole – Scena Lalkowa Teatru Ziemi Opolskiej – en qualité de troupe de marionnettes dépendant du théâtre de la ville. Autonome en 1952, il resta sous la direction artistique de Smolka jusqu’en 1970.

Dans un premier temps, le théâtre était soumis à l’influence du Baj de Varsovie et de son répertoire. Il organisa en 1962 le festival de théâtre de marionnettes, l’un des premiers festivals de marionnettes en Pologne, lequel prit une dimension nationale et une fréquence biennale. Zygmunt Smandzik, scénographe et metteur en scène, qui était le plus proche collaborateur de Smolka, prit la direction du théâtre en 1973-1979, apposant sa marque – plastique réflexive et réévaluation du passé, dans des spectacles tels que Ptak (L’Oiseau, 1975), Szufladka (Le Tiroir, 1977), Sen (Le Rêve, 1999).

Après 1980, le théâtre fut dirigé par Włodzimierz Fełenczak (jusqu’en 1984), Grzegorz Kwieciński (1984-1989) et Krystian Kobyłka (à partir de 1990).

À la fin du XXe et début du XXIe siècle, le Théâtre de Marionnettes d’Opole fut un des plus intéressants théâtres de marionnettes en Pologne, avec ses créations pour enfants mais aussi pour adultes, réalisées par Krystian Kobyłka : Pastorałki (Cantiques de Noël, 1992) de Tytus Czyżewski, Drums – 4 dance/s/ (2007) ; et par les metteurs en scènes invités : Petr Nosálek, avec Arlekin i Kolombina (Arlequin et Colombine, 1995) ; Aleksei Lelyavski, avec Biały statek (Le Bateau blanc, 2002) de Czingiz Aitmatov ; Marián Pecko, avec Dzieje sławnego Rodryga (L’Histoire de célèbre Rodryg, 2008) de Monika Milewska, Iwona księżniczka Burgunda (Yvonne, Princesse de Bourgogne, 2009) de Witold Gombrowicz ; et Paweł Passini, avec Morrison / Śmiercisyn (Morrison / Fils de la Mort, 2013) d’Artura Pałyga.

(Voir Pologne.)

Bibliographie

  • Ludzie i lalki. Opowieści o teatrze [Les gens et les poupées. Contes sur le théâtre]. Ed. Z. Bitka. Opole: OTLiA, 2008.
  • Opolski Teatr Lalki i Aktora im. Alojzego Smolki, 1937-1997 [Théâtre de la Marionnette et de l’Acteur Alojzy Smolka, 1937-1997]. Opole: OTLiA, 1997.[S]
  • Sych, Honorata. Zygmunt Smandzik. Dokumentacja działalności [Zygmunt Smandzik. Documentation sur son activité]. Vol. 19 of “Lalkarze. Materiały do biografii” series. Ed. M. Waszkiel. Łódź, 1997.
  • Wawrzynek, Wojciech, and Zbigniew Nietyksza. 25 lat Teatru Lalek w Opolu, 1937-1962 [25 Ans de théâtre de marionnettes à Opole, 1937-1962]. Opole: Instytut Śląski, 1962.[S]