Personnage de marionnette à gaine égyptien. Tête en bois, de grands yeux noirs soulignés avec du kohl, des moustaches dessinées sur le visage, un habit rouge, Aragoz présente un mélange extraordinaire des cultures de l’islam, de l’Europe et de l’ancienne Égypte.

Selon certains, il aurait été introduit en Égypte entre le XVe et le XVIIe siècle par des voyageurs. D’autres affirment qu’il aurait vu le jour en Égypte, que ses traditions sont centenaires et que son existence est intimement liée aux fêtes anciennes. Néanmoins, quelle que soit l’origine d’Aragoz, il est certain qu’il présente des caractéristiques purement égyptiennes et qu’il porte un nom d’origine turque inspirée de Karagöz. Sa tête est surmontée d’un bonnet rouge appelé tartour, comme Petrouchka, son jeu ressemble à celui de Pulcinella, il tient le célèbre bâton en bois et s’exprime avec un sifflet en cuivre appelé amana (la « pratique »), tout comme ses camarades européens.

Aragoz a un caractère tranchant, moqueur et têtu. C’est un héros populaire satirique qui a fait de l’idiotie son arme ; il joue à l’idiot pour cacher son jeu et anéantir l’homme au pouvoir, le tyran ou l’étranger indésirable. Aragoz réussit ce qui est hors de portée de tout un chacun, et le spectateur peut s’identifier à lui dans l’imaginaire. Le bâton joue un rôle essentiel ; il représente la justice que l’homme de la rue aimerait parfois appliquer aux influents.

Le manipulateur d’Aragoz doit faire preuve d’habileté vocale puisqu’il joue plusieurs rôles en même temps. Il doit avoir une « voix » en raison de la fonction importante des chansons (tarab). Aragoz utilise le langage de la rue émaillé de grossièretés et d’insultes. Il s’agit là d’un élément essentiel du rire. Le langage lui-même devient parfois un élément satirique avec la caricature du langage des provinciaux, des Soudanais ou des Berbères. La gestuelle est faite de coups, de heurts et de surprises. Aragoz frappe ou joue à cache-cache et répète ces gestes.

Dans la plupart des cas, Aragoz est accompagné d’un assistant-acteur qui joue le rôle de médiateur avec le public. Il est souvent équipé d’un instrument rythmique qu’il utilise pour scander le spectacle et faire monter l’enthousiasme.

Le spectacle est constitué de quatre scènes précédées et suivies par le chant d’Aragoz et de son assistant. La première scène montre l’arrivée du personnage indésirable qui sera chassé à la fin. Ce personnage importun varie d’un spectacle à un autre : Aragoz et le voleur, Aragoz et l’épicier, le berbère, le provincial, le clerc ou encore Aragoz et sa femme…

Le lieu de la représentation est un simple castelet. Cependant, certains manipulateurs utilisent une caravane, tirée par un âne, où sont aménagés des sièges pour le public et un espace pour la représentation. Il convient de souligner que les représentations d’Aragoz étaient associées aux fêtes à caractère religieux musulman, dont notamment la célébration du Mawlid (anniversaire du prophète) et le mois de ramadan…

L’Égypte est en train d’assister à la disparition de cet art. Cependant, il arrive encore que, dans un quartier populaire, un montreur d’Aragoz monte son castelet avant d’utiliser son sifflet pour attirer les enfants. Il leur raconte une histoire héritée de son grand-père à laquelle il mêle des détails contemporains, en éliminant les insultes et en manipulant une marionnette avec une tête en plastique et non en bois !

L’un des derniers artistes d’Aragoz est Mustafa Osman « Amm Saber » (né en 1937), qui joue ce personnage depuis son enfance, le célèbre acteur égyptien des années quarante, Choukoukou, lui ayant servi de modèle.

(Voir Égypte.)

Bibliographie

  • Abou Al-Oula, Issameddine. Le Spectacle arabe. Le Caire: Al-Hai’a Al-Masria, 1994. (In Arabic)
    • Al-Raii, Ali. La Comédie improvisée dans le théâtre égyptien. Le Caire: Dar Al-Hilal, 1968. (In Arabic)
    • Elias, Marie, and Hanan Kassab Hassan. Dictionnaire du théâtre. Beirut: Librairie du Liban, 1997. (In Arabic)
    • Kamal, Safwat. Les Fêtes populaires en Égypte. Le Caire: Ed. Conseil national de la culture, 2001. (In Arabic)
    • Souliman, Saad Saleh. Les Traditions de la comédie populaire en Égypte. Cairo: Ministère de la Culture, 1994. (In Arabic)
    • Souliman, Saad Saleh. Traditions de la comédie populaire et du théâtre contemporain en Égypte. Thesis, Spb GITMIK, Saint Petersburg, 1992. (In Russian)
    • Lasheen, Hani. Aragoz. Feature film with Omar Sharif. Le Caire. Production Guimine.