personne

Famille Levergeois

Pays

France

La famille Levergeois regroupe trois générations. Elle fait partie des dynasties foraines qui sillonnèrent les provinces dès le XIXe siècle et elle fut la dernière troupe de marionnettistes forains ayant existé en France jusque dans les années trente. En premier lieu, madame Levergeois – fille du polichinelliste Borgniet – créa le Théâtre du Petit Poucet auquel participèrent ses deux fils – Adolphe et Louis – ainsi que sa fille, Victorine. Le répertoire portait principalement sur des adaptations de Charles Perrault, il comportait également une Tentation de saint Antoine, ainsi que des numéros de type « music-hall » influencés par le style de Thomas Holden.

Adolphe mourut en 1913, puis le théâtre que dirigea alors Louis fut intégralement détruit au cours de la Première Guerre mondiale, en 1915. Leur sœur Victorine – épouse du dompteur Roussel – ayant également repris le répertoire familial, fonda le Théâtre des Lilliputiens et y forma sa fille Marie qui se révéla une excellente manipulatrice. Épouse de Samuel Dulaar, la petite-fille Levergeois perpétua à son tour la pratique dans les fêtes foraines de Normandie jusque dans les années trente.

(Voir Foires, France.)