organisation

Marionetas de São Lourenço e o Diabo

Pays

Portugal

Compagnie portugaise créée en 1973, sous le nom de Companhia de Ópera Buffa qui devint en 1974 Marionetas de São Lourenço e o Diabo. Ses membres fondateurs sont José Alberto Gil, musicien, Fernando Serafim, ténor, et Helena Vaz, peintre et sculptrice, responsable de la scénographie, de la mise en scène et de la construction des marionnettes.

Le principal objectif de la compagnie était de faire renaitre l’esprit et la tradition de l’opéra pour marionnettes, interprété par des chanteurs, des musiciens et des marionnettistes, qui au Portugal, connut son apogée au XVIIIe siècle grâce à António José da Silva, dit le Juif.

Le groupe créa ou reprit plusieurs genres de spectacles, comme l’ópera-bufa (ou ópera buffa ; en français : opéra-bouffe) portugais pour marionnettes, la charrette-spectacle (reconstitution du théâtre ambulant), le cicérone-chanteur, la conférence illustrée, etc., tout en s’ouvrant à diverses formes historiques et musicales comme le romancero traditionnel, la comédie musicale et la revue de music-hall.

La troupe joua de nombreux spectacles à travers le pays, se déplaçant dans une charrette qui servait de scène, fit des tournées et participa à plusieurs festivals nationaux et internationaux.

Son répertoire comprenait notamment des recréations des opéras d’António da Silva, tels que Don Quixote et Les Enchantements de Médée, ou encore Salomé, Barnum ou L’Histoire du Soldat.

Les manipulateurs entièrement habillés en noir, manipulaient les marionnettes avec leur corps. Celles-ci étaient attachées à leur tête par un système de suspension. Les pieds des marionnettes étaient également attachés aux pieds des marionnettistes. Les voix étaient interprétées par des chanteurs ou par les acteurs.

La compagnie créa le Musée de la Marionnette en 1987, mais elle connut ensuite une période difficile dans les années quatre-vingt-dix, et finit par disparaitre, à la fois en raison de l’absence de soutiens et de la mort de José A. Gil en 1998.

(Voir Portugal.)

Bibliographie

  • Encontros Acarte 89. Novo teatro/dança da Europa. Lisboa: Fundação Calouste Gulbenkian, 1989.[S]
  • Exposição espectáculo sobre a obra de António José da Silva: marionetas de Helena Vaz. Lisboa: Centro de Arte Moderna, Fundação Calouste Gulbenkian, 1984.[S]
  • Soromenho, Ana. “A vida com as marionetas”. Expresso: Vidas. 6 October 2000.
  • Vieira, Luís. “Marioneta, títere, fantoche, roberto, bonifrate, bonecro . . .” Museu da Marioneta. Catálogo. Lisboa: Museu da Marioneta/EGEAC, 2005.
  • 1º Bienal Internacional de Marionetas de Évora. Évora, 1987.
  • 1ª Festival Internacional de Marionetas do Porto. Porto, 1989.