organisation

Štátne Bábkové Divadlo[Théâtre d’État de Marionnettes]

Štátne Bábkové Divadlo

Pays

Slovaquie

Théâtre de marionnettes slovaque, créé en 1957 sous le nom de Štátne bábkové divadlo (Théâtre d’État de Marionnettes) et renommé Bratislavské bábkové divadlo (Théâtre de Marionnettes de Bratislava) en 2002. Théâtre fixe fondé (à la suite de ceux de Žilina et de Nitra) à partir d’une compagnie de marionnettistes amateurs (Le Théâtre des Enfants du Cinéma), il eut comme premier directeur, jusqu’en 1975, Ján Ozábal, qui allait être le premier président du Centre slovaque de l’UNIMA fondé en 1969. Il joua un rôle important dans l’organisation professionnelle du théâtre mais aussi, en tant qu’auteur (articles sur le théâtre de marionnettes, pièces pour les compagnies d’amateurs), traducteur et directeur artistique. Il connut le succès avec une pièce souvent reprise par les compagnies professionnelles, Zvedavý sloník (Le petit Éléphant curieux), d’après une des Histoires comme ça de Rudyard Kipling.

Les débuts du Théâtre de Bratislava sont étroitement associés à deux personnalités : le metteur en scène Zdeněk Říha, qui dirigea presque tous les spectacles des trois premières années, et le décorateur-concepteur de marionnettes Bohdan Slavík, qui y travailla jusqu’au milieu des années soixante-dix. Dans les années soixante-dix commença la fructueuse collaboration d’un jeune metteur en scène, Pavol Uher (aujourd’hui en Allemagne), avec les décorateurs Ján Zavarský et Eva Farkašová. Parmi leurs œuvres les plus remarquables citons Rozprávky na nit (Contes sur le Fil), Botafogo, Kráľ a kúzelník Žito (Le Roi et le Seigle magicien), Peter a vlk (Pierre et le Loup) de Sergueï Prokofiev, Petruška (Petrouchka), Zamagurské rozprávky (Contes de Zamagurie I et II), Cisárove nové šaty (Les Habits neufs de l’Empereur), Vták Ohnivák (L’Oiseau de Feu) d’Igor Stravinsky, Drevený princ (Le Prince de Bois) de Béla Bartók.

Pavol Uher travailla cependant, de plus en plus, avec Hana Cigánová, décoratrice marquante de la scène slovaque en général, et dont l’apport au Théâtre d’État de Marionnettes a été considérable dans les années quatre-vingt. À son répertoire figurent notamment : Plášť (Le Manteau), d’après Nikolai Gogol, une courte histoire avec masques, mise en scène de Roman Polák ; Guliverove cesty (Les Aventures de Gulliver), Čarovná flauta (La Flûte enchantée) de Mozart, Nápoj lásky (L’Élixir d’Amour) de Donizetti, combinant acteurs, chanteurs et plusieurs sortes de marionnettes, mise en scène de Jozef Bednárik ; Diablov most (Le Pont du Diable), Objavenie Ameriky (La Découverte de l’Amérique), Krištof Kolumbus (Christophe Colomb, mise en scène d’Ondrej Spišák ; Gilgameš (Gilgamesh), mise en scène de Karel Brožek.

Renommé pour le niveau de ses marionnettistes, le Théâtre de Marionnettes de Bratislava prend part aux festivals nationaux et internationaux de marionnettes.

(Voir Slovaquie.)

Bibliographie

  • Encyklopédia dramatických umení Slovenska [Encyclopédie des Arts dramatiques de Slovaquie]. Bratislava: VEDA, Slovenská akadémia vied, 1990.
  • Štátne bábkové divadlo 1957-1982 [Le Théâtre d’État de Marionnettes 1957-1982]. Bratislava: ERPO, 1982.