personne

Christoph Bochdansky

Pays

Autriche

Prénom

Christoph

Nom

Bochdansky

Naissance

Tulln, Basse-Autriche (1960)

Marionnettiste autrichien. Formé au Mozarteum de Salzbourg (scénographie), au département d’études théâtrales de l’université de Vienne et au Figurentheater-Kolleg Bochum de Bochum, Allemagne, entre 1979 et 1984, Christoph Bochdansky est un marionnettiste atypique, proche du théâtre d’objets et de la performance abstraite, qui veut avant tout émanciper le jeu du texte, même si ce dernier peut rester la base de ses solos cocasses et parfois surréalistes. Dans son travail, il entend ainsi combiner « le pouvoir visuel et la puissance grotesque de la marionnette » avec une approche contemporaine du théâtre.

Il s’adresse surtout à un public adulte avec un répertoire comprenant entre autres pièces, Shipper Vavasseur Colombo (1982), Treibholz -ein echter Kosmopolit (Bois flottant – un vrai cosmopolite, 1988). Zwielicht – Hüte dich, bleib’ wach und munter! (Crépuscule – prends garde, reste éveillé et vivant !), Ich freue mich (Je me réjouis, 2004). Mais il a aussi conçu des spectacles pour enfants comme Der Sitzbold (Le Lutin assis, 1995), Rheingold (L’Or du Rhin, 1997), Das ist die Geschichte vom Spezi Paul (Voici l’Histoire de ce bon vieux Paul, 2000), Als das Weltbild einst verloren ging (Quand l’Image du Monde se perdit, 2001) et Rapunzel (2002).

Il fabrique lui-même ses marionnettes à gaine ou marionnettes à fils à partir de formes grossières et leur donne une apparence inachevée qui peut évoquer des figures familières mais qui n’est jamais clairement définie. Il lui arrive également, dans ses spectacles, de se dissimuler presque entièrement dans de curieux costumes. Il mêle souvent la danse (avec la danseuse et chorégraphe Rose Breuss) et les marionnettes comme dans Frau Blaha’s Magd (La Servante de Mme Blaha), Waldszenen (Scènes dans les Bois, 1995), Variations III sur une musique de John Cage (1991) ou PAAPA !!! (1993). Outre ce travail à l’humour toujours décalé, qui éclaire par l’absurde nos manières d’être et de faire, il a mis en scène divers spectacles du répertoire des marionnettes au Théâtre de Figures de Stuttgart (Ich Münchhausen  Jungermann Moi Münchhausen Jeune Homme, Das Konterfei Le Portrait ), au Figurentheater Lilarum (Théâtre de Figures Lilarum) de Vienne (Koko mit dem Zauberschirm Koko et son parapluie magique), ainsi qu’au Figurentheater Gerti Tröbinger de Linz (Le petit Chaperon rouge).

Christoph Bochdansky a enseigné (au département des marionnettes de la Hochschule für Schauspielkunst « Ernst-Busch » Haute École d’Art du Théâtre de Berlin), réalisé des films, des documentaires, des expositions et fait plusieurs tournées à l’étranger.

(Voir Autriche.)