personne

Famille Hilverding

Pays

Pays-Bas

Famille de marionnettistes itinérants d’origine hollandaise, active aux XVIIe et XVIIIe siècles. Johann Peter Hilverding, artiste et vendeur d’alcool ambulant, était un « joueur de Pulcinella ». On ne sait si cette dénomination désignait de façon générique les marionnettistes à gaine – ainsi baptisés en raison du succès rencontré en Europe par le personnage de Pulcinella dès le milieu du XVIIe siècle – ou plus précisément des montreurs mettant en scène le personnage à proprement parler.

Johann Peter avait aussi un cousin Joris, connu dans le quartier juif de Vienne comme marionnettiste mais c’est son fils Johann Baptist (Salzbourg, vers 1670 ou 1677 – Vienne, 1721) dont on a retrouvé des traces précises. Il se produisit en effet à Prague et à Gdansk en 1698, à Stockholm en 1700, à Lübeck, à Lüneburg et à Bâle les deux années suivantes, enfin à Salzbourg en 1711.

Ce marionnettiste présentait des spectacles élaborés dans un castelet techniquement complexe et coûteux, impliquant de fréquents changements de scène. Ses marionnettes à fils qu’il appelait ses « statues », mesuraient « une aune de Brabant et demi » (plus d’un mètre) et leur nombre était suffisamment important pour qu’il puisse présenter une « cinquantaine de comédies et d’opéras ». Les marionnettes étaient mécanisées tandis que des acteurs faisaient les voix et chantaient. Son répertoire comprenait des pièces mythologiques (Hercule et Alceste, Jason et Médée, Persée et Andromède, Aurore et Céphale) tirées des Métamorphoses d’Ovide un goût acquis peut être auprès d’un maître d’origine italienne. On sait par ailleurs qu’il s’associa avec Joseph Anton Stranitzky (1676-1726), le principal diffuseur du personnage de Hanswurst.

(Voir Pays-Bas.)

Bibliographie

  • Jurkowski, Henryk. A History of European Puppetry from its Origins to the End of the 19th Century. Lewiston/Queenston/Lampeter: The Edwin Mellen Press, 1996.