personne

Joseph Anton Stranitzky

Pays

Autriche

Prénom

Joseph Anton

Nom

Stranitzky

Naissance

Knittelfeld, Autriche (1676)

Decès

Vienne, Autriche (1726)

Marionnettiste, acteur itinérant et directeur de troupe autrichien actif en Autriche et en Allemagne. Il commença comme « joueur de pulcinella » indépendant, se produisant à Burghausen dès 1698, à Augsbourg en 1699 et en 1702 ainsi qu’à Munich (1699), puis s’associa autour de 1700 avec un autre marionnettiste itinérant, son ami Johann Baptist Hilverding (vers 1670 ou 1677-1721). On le retrouve à Vienne sur la place du Neuen Markt en 1708 et, après avoir donné un spectacle devant la cour de Charles VI, il obtint la précieuse licence impériale. Mais il hésitait encore à choisir cette voie puisqu’il poursuivit en même temps ses études et obtint un diplôme de dentiste à l’université de Vienne, métier qu’il avait d’ailleurs commencé à exercer illégalement au cours de ses tournées avec Hilverding, lui-même « opticien » ambulant.

Son nom est surtout attaché à la figure de Hanswurst dont il créa une nouvelle version. S’inspirant peut-être d’une ancienne marionnette, il incarna en chair et en os ce personnage haut en couleur rencontrant un franc succès auprès des Autrichiens ce qui l’encouragea à louer une salle de théâtre, le Kärtnertortheater, pour y présenter diverses pièces. La plupart venaient de la tradition italienne, mais c’est son personnage de Hanswurst qui devint le clou de ses spectacles. Au début paysan ou artisan boucher, portant une barbe courte et les cheveux coiffés en toupet, habillé d’une veste rouge agrémentée de taches vertes, d’une chemise au large col et d’un pantalon flottant avec des taches rouges rappelant celui d’Arlequin (voir Arlecchino), il monologuait, une baguette à la main, le plus souvent racontant au public ce qu’il avait entendu et vu au cours de ses pérégrinations, puis il incarna le serviteur indiscipliné et ironique d’une famille noble.

Profondément attaché à son personnage, Stranitzky voulut en assurer la pérennité et passa solennellement le relai dans les années 1720 à Gottfried Prehauser (1699-1769) en lui offrant sa Narrenpritsche (Marotte du fou). On ne connait pas la date exacte de la création de la marionnette, mais il semble bien que Stranitzky – qui parallèlement à son métier d’acteur au Kärtnertortheater, exerçait aussi comme marionnettiste pendant le Carnaval – la créa et la montra à la même époque.

(Voir Autriche.)