personne

Famille Stražan

Pays

Slovaquie

Dynastie de marionnettistes slovaques. Premier marionnettiste slovaque connu, ancêtre de la famille dont les descendants sont encore en activité aujourd’hui, Ján Stražan (Varin 1856 – Trnava 1939) devint populaire en présentant ses spectacles en langue slovaque, langue qui, à l’époque, résistait à la magyarisation forcée de la culture. De 1862 à 1880, il vécut et travailla en Bohême et en Moravie où il acquit, notamment auprès de Homolka, montreur itinérant, une bonne connaissance de la marionnette. La première trace écrite d’un de ses spectacles est une licence (n° 2437) délivrée à Dolný Kubin (Slovaquie) en 1882. Il travaillait, sur une scène de 4 mètres sur un, avec des marionnettes à tringle sculptées par lui-même dans des spectacles dont le répertoire s’inscrivait dans la période baroque. Parmi ces spectacles, on trouve Don Juan, Faust, Le Fils prodigue, Prince Maximilien, La Fille victorieuse, Le joyeux Charbonnier. Il joua aussi des comédies et des drames d’auteurs plus contemporains dont Lumpazivagabundus de l’Autrichien Johann Nestroy, Le Meunier et son Enfant de l’Allemand Ernst Raupach, Le Maitre du Fer ou Amour et Fierté du Français Georges Ohnet, L’Enfant trouvé du Tchèque J. K. Tyl ainsi que des oeuvres du marionnettiste tchèque itinérant Matej Kopecký. Ján Stražan adapta des oeuvres slovaques : Matka (Mère) de Jozef Gregor Tajovský, Dobrodružstvo pri obžinkoch (Ce qu’il advint à la Fête des Moissons) de Ján Palárik, Statený syn (Le Soleil perdu) de Jozef Hollý ainsi que des oeuvres de M. Dohnány et F. Urbánek.  

Marié deux fois, Ján Stražan eut quatorze enfants. Deux d’entre eux, Viliam (1888-1934) et Jozef (1902-1960), devinrent des marionnettistes renommés. Viliam commença par accompagner son père, mais, en 1908, il créa son propre théâtre, jouant jusqu’en 1910 en Pologne. À son retour, il reprit les tournées avec son père. Il possédait aussi un chapiteau, connu surtout à Bratislava, dont l’enseigne était simplement Lútkové divadlo (Théâtre de Marionnettes).

Dans les années 1920 Viliam fonda également un théâtre amateur Divadelná spoločnosť Stražan. Il se produisit, avec son père, dans le Théâtre de Marionnettes jusqu’à sa propre mort en 1934.

Jozef Stražan fut actif comme marionnettiste jusque dans les années cinquante. D’autres enfants de Ján Stražan (parmi lesquels Anton et Rudolf) ont également travaillé au sein du théâtre familial.

Parmi les descendants toujours actifs de cette dynastie, Ladislav sénior et Ladislav junior, sont tous deux marionnettistes indépendants ; ils travaillent chacun dans son propre théâtre familial. Ladislav Stražan sénior, qui emploie des marionnettes modernes et à fils, présente des contes classiques (Le Chat botté, Jean et Marie, etc.). Il a créé un nouveau personnage, Strýco Muranica (Oncle Muranica). En 1992, Ladislav Stražan junior (né en 1952) a fondé son propre théâtre, avec des marionnettes à fils traditionnelles. Il y joue des adaptations de contes de fées dont le héros est Gašparko, faites, dans la première moitié du XXe siècle, pour les marionnettes tchèques.

Le Musée national slovaque, Musée ethnographique, situé dans la ville de Martin abrite une collection de 18 grandes marionnettes de 79 à 86 centimètres de haut ainsi que trois têtes utilisées par Viliam Stražan. Il conserve également une documentation photographique consacrée à la famille.

(Voir Slovaquie, Troupes intinérantes.)

Bibliographie

  • Encyklopédia dramatických umení Slovenska [Encyclopédie des Arts dramatiques de Slovaquie]. Vol. 2. Bratislava: VEDA, Slovenská akadémia vied, 1990, p. 383.
  • Hledíková, Ida. “Marionetové divadlo kočovn`ych komediantov na Slovensku v stredoeurópskom kontexte” [Le Théâtre de Marionnettes à Fils des artistes itinérants en Slovaquie dans le Théâtre de Marionnette centro-européen]. PhD diss. VŠMU, Bratislava, 2004, pp. 89-130.
  • Predmerský, Vladimír. Dejiny bábkového divadla na Slovensku do roku 1950 [Histoire du Théâtre slovaque de Marionnettes jusqu’en 1950]. Praha [Prague]: Státní pedagogické nakladatelstvi, 1985.
  • Priehradný, Štefan Ján. “Z histórie Stražanovho divadla vo Vrútkach” [Pour une Histoire du Théâtre de Marionnettes de Stražan à Vrútky]. Vrútoãan [Journal de la Région de Vrútky]. No. 5. Cultural Centre of Vrútky, 1996.
  • Slovenské divadlá – Sezóna 1990/91 [Théâtres slovaques, Saison 1990/1991]. Yearbooks. Bratislava: Ed. Národné divadelné centrum, 1992.
  • Vrbka, Stanislav. “Vznik a rozvoj bábkového divadla na Slovensku” [Origine et Développement du Théâtre de Marionnettes en Slovaquie]. Bábkové divadlo na Slovensku [Théâtre Marionnettes en Slovaquie] : Ústav umeleckej kritiky a divadelnej dokumentácie, 1989.