personne

Gérard Lépinois

Pays

France

Prénom

Gérard

Nom

Lépinois

Naissance

Paris, France (1946)

Écrivain et dramaturge français. Après avoir enseigné la philosophie pendant dix ans, Gérard Lépinois collabora à différentes revues – L’Art du théâtre, Théâtre/Public – et écrivit pour la scène avec la volonté de vider le mot de son sens entendu et de faire naître « un sens qui peut gagner à ne pas pouvoir se dire jusqu’au bout et d’une seule manière ». Sa position fut développée en 1992 dans l’essai L’Action d’espace, où il refusait « la mise en scène comme écriture dans l’espace. La pressant, au contraire, de faire espace par elle-même ». Il travaille en osmose avec les artistes qui montent ses textes : de nombreux metteurs en scène (Farid Paya, Claude Bernhardt, Moustapha Aouar, Yves Marc du Théâtre du mouvement, Michel Dezoteux à Bruxelles), des marionnettistes (Dominique Houdart, Philippe Casidanus, Francis Jolit) ou des chorégraphes (Brigitte Dumey).

Il anime des ateliers d’écriture dramatique dans le secondaire, en université (Paris VIII – Saint-Denis et Paris X – Nanterre), à l’Institut international de la marionnette de Charleville-Mézières, ou à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre. « Homme à plusieurs langues et aux états d’être différents », il publie des écrits théoriques (L’Action d’espace, Verdier-Deyrolle, 1992) et fait aussi paraître des récits : Pas la mort (1995), Un (1999), Il faut que la neige fonde ou L’École imprévue (2003).

Á la fin des années soixante-dix, sa rencontre avec Dominique Houdart et Jeanne Heuclin (de la compagnie homonyme, voir Houdart-Heuclin) aura permis une œuvre de recherche commune et persistante sur les rapports entre textes, voix et formes. Outre Le Grain de sel et le Grain de sable et La Petite Physique des quatre éléments (1985) – courts poèmes philosophiques contés par un manipulateur avec du sable, du feu, de l’eau, quelques brindilles et des lambeaux de tissus – cette collaboration privilégiée a fait naître le personnage de Padox, inventé par Gérard Lépinois, dessiné et réalisé par le scénographe Alain Roussel. Derrière son aspect étrange, tendre et ébahi, c’est l’archétype de l’homme d’aujourd’hui. De marionnette de petite taille (La Nuit et ses épingles, 1981 ; La Deuxième Nuit, 1986), Padox est passé à la dimension humaine, s’est démultiplié (La Troisième Nuit de Padox, 1995 ; Padox au parfum, 1997 ; Padox café-concert, 1998), il est sorti dans la rue (Padox Parade, 1992), s’est introduit dans le quotidien des quartiers populaires (Padox dans la cité depuis 1995) pour étonner toujours plus ses contemporains. Après La Comédie de l’écho (2002), inspirée d’un conte populaire, mise en garde du jeune public contre la guerre et l’intolérance, Gérard Lépinois a écrit pour les marionnettes de Francis Jolit un Docteur Faust (2005).

(Voir France.)

Bibliographie

  • Lépinois, Gérard. L’Action d’Espace. Paris: Verdier-Deyrolle, 1992.