personne
Galerie
Mansi Stycz, directrice de théâtre Finlandais et directrice du théâtre de marionnettes, fondatrice et directrice artistique du Teatteri Mukamas (Tampere, Finlande) (2015). Photo: Patrick Stycz

Mansi Stycz

Pays

Finlande

Prénom

Mansi

Nom

Stycz

Naissance

Kemijärvi, Finlande (1946)

Directrice et metteuse en scène finlandaise de théâtre de marionnettes. Mansi Stycz est la fondatrice et, depuis 1979, la directrice artistique du Teatteri Mukamas à Tampere, compagnie professionnelle dont le répertoire est apprécié pour ses innovations et sa synthèse d’éléments traditionnels et modernistes. Elle s’est formée spécialement aux marionnettes à l’Académie de Théâtre en 1983 puis à l’université de Tampere (1990) et au Snellman-korkeakoulu (institution d’enseignement supérieur d’inspiration anthroposophique) en 1995, où elle étudia l’élocution et la comédie.

Mansi Stycz a mis en scène plus de cinquante pièces à Tampere comme à l’étranger, nouant toutes sortes de contacts avec les théâtres et les artistes en Suède, en France, en Russie et en République tchèque. Nombre de ses spectacles pour enfants, tendres et poétiques, sont joués sur de petites scènes à hauteur de table et animés par un(e) seul(e) marionnettiste. Dans une veine plus dynamique et grotesque, elle a donné Le Poisson rouge (1999) et Une Leçon : la Marionnette du Monde, le Monde de la Marionnette (2003) qui passe en revue diverses techniques de manipulation et de marionnettes. Ses principaux spectacles pour adultes sont des « collages », combinant textes poétiques et musique : Triptyque poétique : Edith Södergran – aux quatre Vents (1995), Les Yeux de l’Âme – Collage musical sur l’Amour (1996) et, en russe, pour acteurs russes : Adagio Vivaldi (2002).

L’activité de Mansi Stycz en faveur de la profession est notable : vice-présidente (1983-1993) puis présidente (1993-2004) de l’Unima-Finlande ; organisatrice de l’Année nationale de la Marionnette ; membre de l’équipe du Conseil national des Arts qui publia, en 2000, un rapport sur le théâtre de marionnettes commandé par le ministère de l’Éducation et qui allait contribuer à faire reconnaitre cet art particulier au sein du théâtre en général. Elle est active dans les instances internationales de l’ UNIMA. Elle a reçu plusieurs prix et distinctions dans son pays. Au cours de sa carrière elle a longtemps participé aux activités de l’UNIMA internationale comme conseillère, membre du comité exécutif, membre et présidente de la Commission Europe. Les engagements de Mansi Stycz ont été officiellement reconnus en Finlande, à la fois aux niveaux régional et national. En 1997, elle reçut le Häme Regional Arts Council Cultural Award (le Mérite du Conseil culturel régional des Arts) et, en 2003, le Mérite national pour la Culture enfantine.

(Voir Finlande.)