personne

Naomi Yoely

Pays

Israël

Prénom

Naomi

Nom

Yoely

Naissance

Jérusalem, Israël (1950)

Marionnettiste israélienne, metteure en scène et écrivaine. Naomi Yoeli est conseillère artistique et dramaturge de The Train Theater (Teatron Ha Karon), le centre génératif israélien pour le théâtre d’objet, la marionnette et les travaux expérimentaux, depuis 2004. Son doctorat en Études Théâtrales lui est décerné en 2002 par l’Université de Tel-Aviv. Il porte sur les cérémonies sionistes et le théâtre. Elle est impliquée dans le théâtre expérimental et politisé ainsi que dans la création de travaux pour enfants et pour des publics élargis, depuis plus de vingt ans.

    Yoeli a été membre du comité artistique du Festival Israélien de Théâtre Alternatif d’Akko (2000-2004). Depuis ces dernières années elle développe  indépendamment ses propres spectacles : Doda (Aunt) Frieda: The Museum (2006) gagne le prix du meilleur spectacle en 2006 au Festival d’Akko ; il met en scène les objets souvenirs de sa tante qui émigra en Israël comme sioniste dans les années 20. La pièce Between Calendars (2008), une adaptation du livre de Nativa Ben Yehuda, est jouée en collaboration avec le  Ruth Kanner Theatre Group. Elle gagne le prix de la meilleure adaptation et du meilleur spectacle du Fringe Theatre en 2009. Explosive: War Tourism (2009), utilise des poupées en porcelaine, des pâtés de maisons, et un petit bus. Les spectateurs reçoivent des jumelles pour voir les personnages, des touristes israéliens traitant avec dédain des Palestiniens. Des images numériques sont projetées simultanément sur un grand écran. Le spectacle se tremine avec la tuerie de jeunes filles palestiniennes dans un bombardement israélien lors de l’offensive sur Gaza en 2009.

Les spectacles plus spécifiquement jeune public utilisent souvent le théâtre de papier avec Galia Levy-Grad comme collaboratrice attitrée. Rain Bird (2004), apparu lors de festivals en Corée, en France et dans d’autres pays utilise des images pliées comme des origamis pour raconter un conte sur l’écologie. Chelem Legend, Fool Moon (2012) rappelle le folklore de l’Europe orientale dans un livre musical de Kletzmer où apparaissent des images en théâtre d’ombres. Un spectacle en solo, Rose Bud (2010), basé sur l’histoire de la Belle au Bois Dormant, utilise aussi un livre animé avec des images d’Amalia Hoffman.

Naomi Yoeli donne des conférences et des ateliers autour du globe et gagne en 2008 le prestigieux prix Landau pour les arts de la scène.

(Voir Israël.)

Bibliographie