personne

Rein Agur

Pays

Estonie

Prénom

Rein

Nom

Agur

Naissance

Paide, Estonie (1935)

Profession

Metteur en scène

Metteur en scène estonien. L’une des personnalités les plus importantes du monde de la marionnette estonienne après la deuxième guerre mondiale. Membre d’une famille bourgeoise, il dut se réfugier à Tomsk, en Sibérie, de 1941 à 1946 puis de 1952 à 1954. Pour des raisons politiques, il lui fut impossible d’entrer à l’université de Tartu et il fit ses études à l’Institut de Théâtre, de Musique et de Cinéma de Leningrad sous l’égide de Mikhail Korolev. En 1963, il quitta l’Institut avec un diplôme de montreur de marionnettes. A partir de ce moment, Agur travailla à l’Eesti Riiklik Nukuteater (Théâtre d’État estonien de Marionnettes, d’abord comme metteur en scène assistant, puis comme metteur en scène (1966-1981) et, enfin, en tant que directeur artistique (1981-1992). Il travaille en indépendant depuis 1994.

Dès sa première production (Grebe, le Caneton, 1966), Rein Agur mêla, en une pantomime, les masques et les marionnettes. Dans les années qui suivirent, il se consacra à l’aspect visuel de la marionnette, n’hésitant pas à passer outre aux lois de la physique et aux échelles réalistes. Associer les acteurs « vivants » et les marionnettes, sans jamais essayer d’atténuer leurs différences, mais au contraire en les exploitant, lui permit d’explorer les significations de leur relation (Un conte de Fées sur une petite Souris, 1970 ; Kaval-Ants ja Vanapagan Les Fourmis malines et le vieil Heaten, 1971). Son Petit Chaperon rouge (1973) et Le Conte de Fées de Muumi (1974) étaient novateurs : les acteurs ne dominaient pas les marionnettes mais, au contraire, les mettaient en valeur et servaient, en outre, d’éléments de décor sur scène (œuvre du décorateur Jaak Vaus).

Capable de réinterpréter n’importe quelle histoire classique, estonienne (Petite Illimar, 1975 ; Les Flocons de l’Oiseau-Cerise, 1986) ou appartenant au répertoire mondial (Gulliver et Gulliver, 1987), Agur se fit connaitre comme explorateur de l’œuvre de Shakespeare. Dans les années quatre-vingt, il dirigea Roméo et Juliette et Le Songe d’une Nuit d’Été, par deux fois en Estonie (1984 et 1985) puis à l’étranger (Roméo et Juliette en Finlande, 1983 ; et Le Songe d’une Nuit d’Été en Russie, 1987). Suivirent Cymbeline (1998) et Henri V (2000), données au VAT-Theatre de Tallinn avec acteurs,  marionnettes en légumes et accessoires grandeur nature. Le cycle Shakespeare comprenait également La Comédie des Erreurs (1978) donnée au théâtre Obraztsov de Moscou (voir Gosudarstvenny Akademichesky Tsentralny Teatr Kukol imeni S.V. Obraztsova) avec des décors d’Elena Loutsenko.

Rein Agur a travaillé dans de nombreux pays, dont la Bulgarie, la Finlande, l’Allemagne et la Russie et a dirigé plusieurs pièces de théâtre classique : Le Chant de la Forêt de Lesya Ukrainka (1976) et Pygmalion de Bernard Shaw (1977) au Théâtre estonien de la Jeunesse ; Hercules et l’Écurie d’Augias de Friedrich Dürrenmatt (1989) à l’école d’art dramatique de l’Académie estonienne de Musique.

De 1963 à 1966, il fut professeur à l’Atelier de théâtre de Marionnettes dirigé par Ferdinand Veike, qu’il relaya en 1968 et 1969.

(Voir Estonie).