personne
Galerie
Mikhaïl Korolev (1913-1983), directeur de théâtre russe, éducateur, auteur et créateur d'une école de marionnettes russe (début des années soixante-dix). Photo réproduite avec l'aimable autorisation de Archive : Rossiyskiy tsentr UNIMA (Centre UNIMA Russie, Moscou, Russie)

Mikhaïl Korolev

Prénom

Mikhaïl

Nom

Korolev

Naissance

Saint-Pétersbourg, Russie (1913)

Decès

Leningrad, URSS (1983)

Metteur en scène et pédagogue soviétique, fondateur et directeur d’une école de marionnettistes. Mikhaïl Mikhaïlovitch Korolev est diplômé de l’École de théâtre de Leningrad (1933) et de l’Institut d’histoire de l’art de la même ville (1937).

Metteur en scène du Théâtre de la Flotte de la Baltique de 1937 à 1945, il produisit une quinzaine de spectacles durant les années de guerre. Passant des comédiens aux marionnettes, il se consacra entièrement à celles-ci à partir de 1946, metteur en scène, puis premier metteur en scène en 1948 du Bolshoi teatr kukol (Bolchoï Théâtre de Marionnettes ou bien Bolchoï des Marionnettes) de Léningrad. Parmi les trente spectacles qu’il porta à la scène en dix-huit ans, Dyuimovochka (Poucette) d’après Hans Christian Andersen et Ruslan i Lyudmila (Ruslan et Ludmilla) d’après Alexandre Pouchkine furent ses premiers succès. Son premier spectacle pour adultes date de 1954, suivi régulièrement de nombreux autres. Il devint ainsi extrêmement populaire chez les habitués du théâtre.

Ses recherches sur ce qui fait la spécificité du théâtre de marionnettes sont jalonnées de spectacles adaptés de textes satiriques bien connus du public russe : Dvenadtsat stuliev (Les Douze Chaises) et Zolotoi telyonok (Le Veau d’or) d’Ilya Ilf et Evgueni Petrov et V zolotom raju (Le Paradis doré), d’après la pièce de Karel Čapek, De la vie des insectes (Médaille d’or au IIe Festival international des théâtres de marionnettes de Bucarest en 1958).

Professionnalisme, interprétation hardie des classiques de la littérature, imagination et prééminence des éléments visuels, emploi de marionnettes de types divers, attention portée à l’histoire du théâtre, rejet des idées reçues et des stéréotypes, tout cela détermina le succès de Korolev et fournit la base de son enseignement après qu’il eut fait ouvrir, en 1959, un département Marionnettes à l’Institut théâtral de Léningrad. On y forma la nouvelle génération des metteurs en scène, manipulateurs et décorateurs. Korolev le dirigea presque jusqu’à sa mort.

Ses quatre cents élèves, dont quatre-vingt-douze metteurs en scène, furent les premiers à contrevenir aux dogmes officiels de Sergueï Obraztsov. Dans les années soixante-dix et quatre-vingt, ils formèrent le « Groupe de l’Oural » (voir Russie).

Mikhaïl Korolev est l’auteur d’Iskousstvo teatra koukol (L’Art du théâtre de marionnettes, 1973) et d’articles (dont « Problemy koukolnikov v teatralnoï chkole » Problèmes du marionnettiste professionnel dans les écoles de théâtre, dans V professionalnoï chkole koukolnika À l’école de la marionnette professionnelle, 1985), ainsi que d’un texte inédit, Le Metteur en scène de marionnettes.

En 2007, la Fédération russe de l’Union des Théâtres créa un Prix annuel Mikhaïl Korolev destiné aux meilleurs diplômés et pédagogues des écoles de théâtre du pays qui enseignent le théâtre de marionnette.

(Voir Russie.)

Bibliographie

  • Goldovsky, Boris. Koukly Entsiklopediya [Encyclopédie de la Marionnette]. Moscow: Vremya, 2004, p. 206.
  • Korolev, M. M. Iskusstvo teatra koukol [L’Art du théâtre de marionnettes]. Leningrad: Iskusstvo, 1973.
  • Korolev, M. M. Problemy kukolnikov v teatralnoy shkole [Problèmes du marionnettiste professionnel dans les écoles de théâtre]. V professinalnoy shkole koukolnika [À l’école de la marionnette professionnelle]. Leningrad: LGITMiC, 1985, pp. 3-12.