organisation
Galerie
Yekaterinburgsky munitsipalny teatr kukol (Ekaterinbourg, Russie, photo : 2002). Photo réproduite avec l'aimable autorisation de Yekaterinburgsky teatr munitsipalny kukol

Yekaterinburgsky Munitsipalny Teatr Kukol[Théâtre Municipal de Marionnettes d’Iekaterinbourg]

Théâtre de marionnettes russe fondé en 1932 à Iekaterinbourg (Oural) par un groupe d’acteurs enthousiastes. Le Yekaterinburgsky munitsipalny teatr kukol (Théâtre municipal de marionnettes d’Iekaterinbourg), le plus vaste dans les régions de l’Oural et de la Sibérie, possède une salle et un auditorium, respectivement de 286 et 80 sièges, des ateliers pour la construction des marionnettes et des décors, ainsi que tous les équipements nécessaires à la production et à la présentation de réalisations complexes.

Comme pour la plupart des théâtres de marionnettes russes, son répertoire devait s’adresser initialement au jeune public. L’approche créative de la compagnie se modifia lorsque Roman Vinderman (1945-2001) en devint le directeur. Vinderman était un adepte du mouvement d’avant-garde connu dans l’histoire du théâtre de marionnette en Russie comme « Groupe de l’Oural » (voir Russie, Le Groupe de l’Oural). Il adapta des oeuvres littéraires importantes pour le théâtre, parmi lesquelles Pokhozhdeniya bravogo soldata Shveyka (Les aventures du brave Soldat Sveik, 1975) de Yaroslav Hašek, Banya (La maison de bains, 1979) de Vladimir Maïakovsky, and Sirano de Berzherak (Cyrano de Bergerac, 1981) d’Edmond Rostand. Ses créations firent passer les marionnettistes, jusque là dissimulés derrière un rideau, sur la scène, les autorisant à jouer comme acteur, chanteur, mime ou acrobate. La période qui va de 1974 à 1983 est considérée comme la période la plus riche de la production du Théâtre municipal de marionnettes d’Iekaterinbourg.

In 1988, Vladimir Garanin (1954-2002) devint directeur général du Théâtre. L’une de ses créations les plus spectaculaires fut Svet likujuschiy (La Lumière du Triomphe, 2000), un spectacle de gala dédié au Millénium du Baptême de la Russie.

De 2002 à 2005, le Théâtre fut dirigé par Alexandre Borok, l’un des principaux représentants du théâtre de marionnettes russe. Ses spectacles Don Zhuan (Don Juan, 1997), The Hamlet (Le Hameau, 2003, qui signifie « Un petit village ») et Chaika (La Mouette, 2004) d’Anton Tchekhov, associaient le grotesque au drame et ces trois créations devinrent les plus grands succès de la compagnie.

De 1983 à 2009, Andreï Efimov (né en 1960) rejoignit la compagnie. Acteur, peintre, facteur de marionnettes, il fut également l’auteur de son spectacle Illuzion (Illusion, 1998) et de Solovei (Le Rossignol, 1999). En 1997, Kartinki s vystavki (Tableaux d’une exposition), mis en scène par Alexandre Borok et de Sergueï Plotov, reçut le Masque d’or (Prix national du Théâtre russe) dans la catégorie « Meilleur décorateur » pour Andreï Efimov.

Le Théâtre municipal de marionnettes d’Iekaterinbourg propose le festival Petrushka Velikiy (Petrouchka le Grand), un festival international de marionnettes qui est l’un des plus prestigieux de Russie.

(Voir Russie.)