organisation

Groteska

Pays

Pologne

Théâtre de marionnettes polonais fondé à Cracovie en 1945 par Zofia Jaremowa et Władysław Jarema. Malgré le succès de sa première pièce, Cyrk Tarabumba (Le Cirque Tarabumba), le théâtre, en proie à des difficultés de trésorerie, dut suspendre ses activités. Les Jarema acceptèrent alors que Henryk Ryl prenne la direction de ce qui fut nommé le Groteska II en 1946-1948, partageant la scène avec la troupe des Niebieskie Migdały (Châteaux en Espagne) dirigée par Janina Kilian-Stanisławska (voir Lalka). En 1948, les Jarema reprirent la direction du théâtre, que Zofia assura seule de 1949 à 1975. Teatr Lalki, Maski i Aktora Groteska (Groteska, Théâtre de marionnettes, de masques, et d’acteurs) entra dans la légende de l’art polonais de la marionnette dès ses premières années d’existence.

Nationalisé en 1950, Groteska eut d’emblée une réputation de théâtre de peintres. Kazimierz Mikulski, Lidia Minticz, et Jerzy Skarżynski ont imposé un style aux marionnettes, puis aux masques, un peu irréels, surréalistes. Les spectacles pour adultes apparurent dans les années cinquante (Igraszki z Diabłem Jouer avec le Diable de Jan Drda, 1955). Ayant par là introduit l’expérimentation artistique dans l’art polonais de la marionnette et montré la voie à d’autres compagnies, Groteska évita les écueils du réalisme socialiste.

Il découvrit l’œuvre poétique de Konstanty Ildefons Gałczyński – Gdyby Adam był Polakiem (Si Adam avait été polonais) et Babcia i wnuczek (Grand-mère et son petit-fils) en 1955, Orfeusz w piekle (Orphée aux enfers) en 1956 –, ce qui orienta la marionnette polonaise dans deux directions : le théâtre d’art et un théâtre de l’allusion. Groteska donna des pièces contemporaines, parfois d’avant-garde, de Sławomir Mrożek, de Tadeusz Różewicz, d’Andrzej Bursa, mais aussi d’Alfred Jarry, de Federico García Lorca, de Michel de Ghelderode, de Bertolt Brecht.

Les années 1975-1990 furent marquées par la direction de Freda Leniewicz, fidèle au théâtre de masques. Jan Polewka, plasticien et décorateur, prit la tête du théâtre de 1990 à 1998. Il donna au visuel la prééminence, notamment avec Słońce zachodzi (Le Soleil se couche, 1991) de Ghelderode, décors de Joanna Braun et, de Polewka lui-même, Miromagia (1993).

Depuis 1998, Groteska est dirigé par le metteur en scène Adolf Weltschek.

(Voir Pologne.)

Bibliographie

  • Groteska! Teatr Lalki, Maski i Aktora 1945-1995 [Groteska !, Théâtre de marionnettes, de masques et d’acteurs 1945-1995]. Kraków: PTLiM Groteska, 1995.
  • Teatr Lalek. No. 1 (numéro spécial). Łódź: POLUNIMA, 1994.