personne

Federico García Lorca

Pays

Espagne

Prénom

Federico

Nom

García Lorca

Naissance

Fuente Vaqueros, Grenade (1888)

Decès

Víznar, Grenade, Espagne (1936)

Écrivain, auteur dramatique et poète espagnol. Federico García Lorca appartient à la « génération de 1927 » et son œuvre est marquée par les courants littéraires d’avant-garde de cette époque. Dès son enfance, il fut attiré par le monde des marionnettes, montrées de temps en temps par des artistes itinérants, de passage dans son village natal. Il construisit très tôt ses propres petits théâtres, des jouets qu’il décorait et dont il fabriquait aussi les marionnettes avec l’aide de sa nourrice. Devant sa famille et ses amis, il y représentait des petites scènes créées avec son ingéniosité pétillante. C’est de cette époque que datent ses premières œuvres : Los Títeres de cachiporra (Les Marionnettes de cachiporra à [lier]gaine[/lier]), El Retablillo de Don Cristóbal (Le Petit Tréteau de Don Cristóbal) et Tragicomedia de don Cristóbal y la señá Rosita (Tragi-comédie de Don Cristóbal et Mademoiselle Rosita). Ces pièces étaient inspirées des spectacles populaires que l’on appelait en Andalousie cristobicas ou cristobalitas du nom de la marionnette Don Cristóbal.

En collaboration avec son maître Manuel de Falla, il écrivit La Niña que riega la albahaca y el príncipe preguntón (La Fille qui arrose le basilic et le prince interrogateur, 1923), qu’il présenta lui-même avec des marionnettes fabriquées par le scénographe Hermenegildo Lanz González. Il écrivit par la suite ses deux célèbres farces La Zapatera Prodigiosa (La Savetière prodigieuse, 1930) et Amor de don Perlimplín con Belisa en su Jardín (L’Amour de Don Perlimplin avec Bélise en son jardin, 1933). Bien qu’une bonne part de ces œuvres ait été écrite pour un public d’enfants, auquel García Lorca montra son attachement pendant toute sa vie, de nombreuses versions furent également conçues pour un public adulte et pour de véritables acteurs et furent mises en scène dans divers théâtres d’Espagne, d’Europe, et d’Amérique latine, en particulier en Argentine et en Uruguay où García Lorca eut une influence déterminante dans le développement de l’art de la marionnette en raison de son séjour d’octobre 1933 à mars 1934. Par ailleurs, Lorca fonda le groupe de théâtre populaire itinérant La Barraca dans l’intention de présenter des spectacles de guiñol dans les villages les plus reculés même si finalement il ne parvint pas à montrer son œuvre pour marionnettes. Un autre groupe, La Tarumba, dirigé par le peintre Miguel Prieto, s’en chargea dans les années trente. García Lorca laissa également inachevée une opérette pour marionnettes Lola la comedianta (Lola la comédienne), avec une musique de Manuel de Falla. De fait, García Lorca resta très lié au compositeur jusqu’à son exécution par les franquistes au tout début de la guerre civile (19 août 1936).

Federico García Lorca commença ainsi sa carrière littéraire en s’intéressant aux marionnettes, d’un certain point de vue aux racines mêmes du théâtre, et sa passion pour cet art perdura toute sa vie. En outre, le guiñol est à l’origine de plusieurs de ses personnages de scène et, en partie, de son œuvre théâtrale. Aujourd’hui, ses pièces sont une partie intégrante du répertoire classique de nombreux marionnettistes espagnols et latino-américains.

(Voir Espagne.)

Bibliographie

  • Auclair, Marcelle. Enfance et mort de Garcia Lorca. Paris: Seuil, 1968.[S]
  • Edwards, Gwynne. Lorca: The Theatre Beneath the Sand. London and New York: Marion Boyars, 1980.
  • García Lorca, Federico. LORCA. Plays Two. (Shoemaker’s Wife, Don Perlimplín, Don Cristóbal, Butterfly’s Evil Spell, When Five Years Pass.) Trans. G. Edwards. London: Methuen 1990.
  • García Lorca, Federico. Obras para Títeres. Ed.Titirilibros. Zaragoza: Teatro Arbolé y Cultural Caracola, 1998.
  • García Lorca, Federico. Once Five Years Pass and Other Dramatic Works. Eds. Logan and Orríos. New York: Station Hill. (Bilingual edition)
  • García Lorca, Federico. Retablillo de Don Cristóbal y Doña Rosita. Ed. Mario Hernández. Granada: Patronato Federico García Lorca, Diputación de Granada, 1992.  
  • García Lorca, Federico. Teatro, Obras completas I y II. Ed. Miguel García-Posada. Barcelona: Galaxia Gutenberg/Círculo de Lectores, 1996.
  • García Lorca, Federico. The Billy-Club Puppets. In Five Plays: Comedies and Tragi-Comedies. Trans. James Graham-Lujan and Richard L. O’Connell. London: Penguin, 1970.
  • García Lorca, Federico. Tragicomedia de don Cristóbal y la señá Rosita. Títeres de Cachiporra. Madrid: Cátedra, 1998.
  • García Lorca, Francisco. [1963]. Introduction to Five Plays: Comedies and Tragi-Comedies by Federico García Lorca. Trans. James Graham-Lujan and Richard L.  O’Connell. London: Penguin, 1970.  
  • Gibson, Ian. Federico García Lorca. London: Faber & Faber, 1989.[S]
  • Medina, Pablo. Lorca. Un Andaluz en Buenos Aires 1933-1934. Buenos Aires: M. Zago/L. Goldstein, 1999.[S]
  • Menarini, Piero. “Federico y los títeres: cronología y dos documentos”. Boletín de la Fundación Federico García Lorca. III, 5. Madrid: Fundación Federico García Lorca, 1989, pp. 103-128.  
  • Oppenheimer, Helen. LORCA. The Drawings. New York: Franklin Watts. 1987.[S]