personne

Henk Boerwinkel

Pays

Pays-Bas

Prénom

Henk

Nom

Boerwinkel

Naissance

Alkmaar, Pays-Bas (1937)

Marionnettiste néerlandais. Henk Boerwinkel étudia les arts graphiques et l’illustration au collège artistique à Amsterdam. À dix-huit ans, il fabriqua ses premières marionnettes à fils. Après avoir expérimenté différentes techniques d’animation, il créa, aidé de sa femme Ans, le Figurentheater Triangel en 1963. À la fin de 1971, ils commencèrent une carrière professionnelle dans de vastes locaux agricoles situés à Meppel (au nord-est des Pays-Bas). Jusqu’en septembre 1991, ils jouèrent leur spectacle sous le titre Vingt Actes courts, puis jusqu’en 1995 sous le titre Métamorphoses. Ans et Henk Boerwinkel ont joué avec succès dans de très nombreux festivals de marionnettes et de théâtre, où ils ont reçu divers prix et récompenses. Ils se sont produits dans toutes les capitales et dans des centaines de villes d’Europe, d’Asie, d’Amérique et d’Australie.

Alors que la manipulation à vue des marionnettes connaissait un grand succès, Boerwinkel fit le choix du classicisme et conserva à ses figures leur autonomie apparente. Il a employé diverses sortes de marionnettes et de masques représentant les humains dans les conditions les plus surréalistes. Ses personnages gris forment un monde de déprimés, d’ahuris ou d’êtres retranchés du monde. « Je ne conçois pas la marionnette comme l’illustration d’un texte ou d’une musique. Par la seule alternance de l’immobilité et du mouvement, j’essaie de communiquer une tonalité, une atmosphère ou une sensation au spectateur – des visions oniriques venues de l’inconscient, pleines de poésie magique, qui se rattachent à la vie et à la mort », déclara Boerwinkel.

Henk Boerwinkel a aussi donné une trilogie pour masques, Le Fils de la Terre-Mère, de 1983 à 1991, ainsi qu’un spectacle miniature, Trio pour Pierrot, en 1987.

Après le retrait d’Ans Boerwinkel en 1991, Henk regroupa ses numéros préférés sous le titre Métamorphoses, et les joua avec Charlotte Puyk-Joolen.

Henk Boerwinkel arrêta ses tournées en 1995 après 2 700 spectacles. Avec Charlotte Puijk-Joolen, il créa en 1996 le Magisch Theatertje (Petit Théâtre magique) à Maastricht (au sud-est des Pays-Bas). Désormais il ne joue plus que dans le Magisch Theatertje et prend le temps de créer de nouvelles marionnettes et des masques.

Depuis 1998, son fils, Jeroen Boerwinkel, continue la tradition avec son propre théâtre, le Theater van de Droom (Théâtre du Rêve) à Meppel.

(Voir Pays-Bas.)

Bibliographie