personne
Galerie
Cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de cricket de 2015 (organisé conjointement par l'Australie et la Nouvelle-Zélande), dirigée par Peter J. Wilson

Peter J. Wilson

Pays

Australie

Prénom

Peter J.

Nom

Wilson

Naissance

Perth, Australie-Occidentale, Australie (1953)

Marionnettiste et metteur en scène australien (à ne pas confondre avec L. Peter Wilson). Peter J. Wilson étudia la comptabilité, mais aussi le mime et la danse. Membre fondateur de la Handspan Theatre Company en 1977, il fut d’abord marionnettiste, jouant pour la Handspan, le Polyglot Puppet Theatre et le Tasmanian Puppet Theatre. Il joua dans deux pièces de Nigel Triffitt, Momma’s Little Horror Show (1976, voir L. Peter Wilson) et dans Secrets (1983). Il fut remarqué, par la suite, pour la sensibilité de sa manipulation à vue de marionnettes mêlées à des comédiens dans Cho Cho San (1987-1988), reprise par le Playbox Theatre de Melbourne d’un spectacle de la Handspan datant de 1984.

En 1987, Peter Wilson mit en scène Almost a Dinosaur (Presque un Dinosaure, Polyglot Puppet Theatre) et, en 1991-1992, il dirigea les marionnettes pour un programme télévisé destiné aux enfants, Lift off (Soulevez).

Entre 1993 et 1998, il travailla comme directeur artistique du Skylark Puppet Theatre, fondé en 1984 à Canberra, capitale fédérale de l’Australie. Il reprit son rôle de marionnettiste dans Wake Baby (Réveille-toi Bébé), 1996, mise en scène Nigel Jamieson). Le Skylark monta, en collaboration avec Christine Anketell, The Hobbit (1997), joué à guichets fermés à l’Opéra de Sydney. Le Skylark cessa de fonctionner en 1998 après que son directeur eut été convaincu de détournements de fonds.

En 1998, Peter Wilson dirigea les marionnettes dans Twinkle, Twinkle, Little Fish (Brille, brille, petit Poisson), qui fut joué à New York en 2003. Il fut aussi codirecteur et il manipula dans The Theft of Sita (Le Voleur de Sita, mise en scène Nigel Jamieson, 2000), pièce pour grand théâtre d’ombres inspirée par le wayang kulit balinais sur un thème écologique et commandée pour le Festival d’Adelaïde. Un dalang balinais opérait avec Peter J. Wilson dans I Made Sidia. Le spectacle tourna en Europe et fut joué en 2001 à New York.

En 2000, il dirigea des séquences de marionnettes lors de l’ouverture des Jeux Olympiques à Sidney et, en 2006, pour les Commonwealth Games (Jeux du Commonwealth) à Melbourne et les Jeux Asiatiques à Doha. Il a dirigé la production de spectacles de marionnettes en Chine, en Malaisie, au Japon et en Indonésie.

En 2002, Peter Wilson fut Senior Creative Fellow du Victorian Arts Center de Melbourne et récipiendaire d’une bourse de l’Australia Council. Sa contribution aux arts du spectacle en Australie a été reconnue par d’éminentes récompenses. En 2002 également, il organisa le premier Sommet national de l’Art de la Marionnette et de l’Animation dans le cadre du Festival international des Arts de Melbourne.

En 2004, Peter J. Wilson créa un enseignement universitaire destiné aux marionnettistes au sein du Victorian College for the Arts à Melbourne. Il est l’auteur, avec Geoffrey Milne, de The Space Between – The Art of Puppetry and Visual Theatre in Australia L’Entre-deux l’Art de la Marionnette et du Théâtre visuel en Australie (Sydney, Currency Press, 2004). Peter J. Wilson fut le pionnier du cours menant au  postgraduat et au master  en arts de la marionnette au Victorian College for the Arts à Melbourne, cours qui fut organisé de 2004 à 2009.

Entre 2007 et 2009 Peter J. Wilson dirigea Colours of Malaysia. Il dirigea aussi Bali Agung (Bali Safari and Marine Park, Bali, 2010) et fut responsable « marionnettes » pour How to Train Your Dragon (Arena Spectacular – Global Creatures & DreamWorks Animation 2012), King Kong (Global Creatures, 2013), Cho Cho San (National Theatre China, Playking Productions et The Melbourne Arts Centre, 2013) ; Il fut directeur de la cérémonie d’ouverture de la Cricket World Cup 2015 (Coupe du Monde de Cricket).

(Voir Australie.)