organisation

Teatro de Las Estaciones

Pays

Cuba

Théâtre de marionnettes cubain. La compagnie est située à Matanzas. Elle a été créée en 1994 par Rubén Darío Salazar (acteur-marionnettiste et directeur artistique) et Zenén Calero Medina (scénographe). Les premiers spectacles étaient constitués de grandes productions présentées durant de longues périodes au Teatro Sauto de Matanzas. Ultérieurement la compagnie introduisit de nouveaux spectacles reposant sur des techniques relativement simples comme Liborio, La jutía y el majá (Liborio, le Rôdeur et le Boa, 1995), et Un gato con botas (Le Chat botté) mais aussi d’autres, bien plus complexes.

En tant que disciple de René Fernández Santana, Rubén Dario Salazar (né en 1963) trouve un partenaire idéal en Zenén Calero (né en 1955). Tous les deux étaient issus du Teatro Papalote et stimulés à l’idée de relever de nouveaux défis artistiques. Une production en particulier, conçue comme un onemanshow basé sur La niña que riega la albahaca y el príncipe preguntón (La fille qui arrosait le Basilic et le Prince inquisiteur), devint une pièce à succès de leur répertoire. Elle a recueilli les plus importants mérites théâtraux à Cuba et continue d’être présentée. El Guiñol de los Matamoros (Le guignol de Matamores, 1998) fut l’un des premiers spectacles pour adultes de la compagnie et un hommage à la musique cubaine.

Au début des années 2000, le Teatro de Las Estaciones était solidement établi comme l’une des plus importantes compagnies cubaines de théâtre, reconnu pour la qualité de sa direction, sa scénographie riche et colorée, sa constante recherche et son inspiration des traditions de marionnettes cubaines. La compagnie fit un effort spécial pour restaurer l’héritage de Carucha et Pepe Camejo et de Pepe Carril, les dirigeants du Teatro Nacional de Guiñol de 1963 à 1971. Dans ce cadre, ils ont monté El sueño de Pelusín (Le Rêve de Pelusín, 1999) et Pelusín y los pájaros (Pelusín et les Oiseaux, 2002) dans lesquels ils font revivre la marionnette nationale cubaine, Pélusin del Monte. Ce personnage a été créé en 1956 par Dora Alonso pour le théâtre national de Guignol – Guiñol Nacional de Cuba – qui fut fondé par Pepe et Carucha Camejo. En 2001, Carucha Camejo visita Cuba pour la dernière fois, invitée à revenir d’exil par le Teatro de Las Estaciones qui lui rendit hommage à Matanzas.

En 2003, dans le cadre de cette restauration, le Teatro de Las Estaciones a produit La caja de los juguetes inspirée de La Boîte à joujoux, un ballet pour marionnettes de Claude Debussy et André Hellé. Ce spectacle reflète un niveau supérieur dans la qualité du travail de la compagnie. Cette pièce correspond à la seconde collaboration entre les membres d’une solide équipe d’interprètes – Fara Madrigal, Migdalia Segui, Freddy Maragoto et Rubén Darío Salazar – et l’auteur Norge Espinosa Mendoza. Cette équipe ajouta d’autres pièces au répertoire, incluant La virgencita de bronce (La petite Vierge de Bronze, 2005) pour un public adulte, une version pour marionnettes d’une nouvelle de l’auteure cubaine du XIXe siècle, Cecilia Valdés ; El patico feo (Le vilain petit Canard, 2006) ; Federico de noche (Frédéric de nuit, 2010) ; Por el monte carulé (Vers le mont Carulé, 2011) ; et Canción para estar contigo (Chanson pour être avec toi, 2012) avec la soprano Bárbara María Llanes. Dora Alonso, Javier Villafañe, José Martí, Federico García Lorca sont des auteurs récurrents dans le répertoire de la compagnie. Le spectacle le plus récent est intitulé Alicia (en busca del conejo blanco) ou Alice (à la recherche du lapin blanc), une nouvelle version de Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll.

Le Teatro de Las Estaciones a plusieurs fois gagné le Prix Villanueva, remis chaque année aux meilleures productions par les critiques cubains. Aussi des récompenses parmi d’autres incluant le Gran Premio de la Puesta en Escena del Festival de Teatro de Camagüey (2004) et le Premio Caricato Especial à La virgencita de bronce (2006).

En plus de ses spectacles, le Teatro de Las Estaciones produit des publications, organise des rencontres théoriques, des expositions et des ateliers. Avec son théâtre juxtaposé à la galerie El Retablo et au studio de Zénen Calero à Matanzas, la compagnie offre des espaces pour le dialogue et l’innovation, promouvant la tradition et l’avenir de l’art cubain de la marionnette auprès des artistes du monde entier.

(Voir Cuba.)