organisation
Galerie
Little Match Girl (La Petite Fille aux allumettes), dans <em>The Storyteller’s Shadow: A Celebration of Hans Christian Andersen</em> (2004) par Terrapin Puppet Theatre (Tasmanie, Australie), mise en scène et scénographie : Annie Forbes. Photo: Peter Mathew

Terrapin Puppet Theatre

Pays

Australie

Compagnie  australienne fondée en 1981 à Hobart (Tasmanie) par Jennifer Davidson (1929-2004) suite à l’effondrement du Théâtre tasmanien de Marionnettes en 1979. Le Terrapin reçut le soutien du Tasmanian Arts Advisory Board, mais, dans un premier temps, Jennifer Davidson ne toucha aucun revenu autre que sa pension de veuve. Sa première production, L’Histoire du soldat, fut suivie de nombreux spectacles brefs qui tournèrent dans les écoles de Tasmanie.

Jenny Davidson avait reçu en Grande-Bretagne, d’où elle avait émigré en 1960, une formation de décoratrice-scénographe et de créatrice de marionnettes. Ses compétences la firent engager par le Tasmanian Puppet Theatre comme conceptrice résidente et créatrice de marionnettes alors qu’elle était professeur d’arts plastiques. Elle créa les mémorables personnages du Momma’s Little Horror Show (1976, voir L. Peter Wilson) pour Nigel Triffitt.

En 1984, Jindra Rosendorf, issue du DRAK (Divadlo DRAK, ex-Tchécoslovaquie), devint la metteuse en scène résidente du Terrapin, tandis que Noriko Nishimoto, du Spare Parts Puppet Theatre, fut invitée pour mettre en scène quelques spectacles. Le Canadien Greg Methé, actuel décorateur du Terrapin, étudiait l’architecture à Hobart quand Jennifer Davidson l’engagea.

Jennifer Davidson prit sa retraite en 1992 et Annette Downs, venue du théâtre de danse, lui succéda comme directrice artistique. Celle-ci poursuivit les tournées scolaires, mais créa aussi de grands spectacles, tels que le programme Desires, dont certains furent présentés au festival de l’UNIMA qui se tint à Budapest en 1996 ; avec Little Red elle fit une tournée en Corée et à Taiwan. Elle fut un guide pour Philip Mitchell qui devint directeur artistique du Spare Part Puppet Theatre; Sue Giles qui devint directrice artistique du Polyglot Puppet Theatre, était également membre de la compagnie, à cette époque.

Jessica Wilson, fondatrice de la Brink Performance Company de Brisbane (Queensland) en 1994, succéda à Annette Downs en 1999. Elle créa, pour un public d’adultes, The Dark at the Top of the Stairs (L’Obscur en haut de l’Escalier, 2000) d’après l’œuvre de la dramaturge australienne Noëlle Janaczewska.

En 2004, le Terrapin Puppet Theatre nommait Anne Forbes, marionnettiste néo-zélandaise, directrice artistique. Forbes créa The Storyteller’s Shadow: A Celebration of Hans Christian Andersen, et The Legend of Ned Kelly (La Légende de Ned Kelly). Elle fut également responsable de l’accueil du deuxième Sommet national de l’Art de la Marionnette en 2006.

Depuis 2007, Frank Newman est devenu le directeur artistique de la compagnie. Il n’a pas d’antécédents traditionnels dans l’art de la marionnette. Il changea radicalement la nature du Terrapin Puppet Theatre par la création de personnages utilisant la technologie digitale plutôt que de les réaliser en matériaux physiques. Un show, Boats (Bateaux) a été présenté aux États-Unis, un autre When the pictures came (Quand vinrent les Images) fut créé avec le Théâtre chinois d’Art des Enfant.

(Voir Australie.)