personne
Galerie
<em>Os Protágonas</em> (2013) par O Casulo – BonecObjeto (São Paulo, Brésil), dramaturgie basée sur des improvisations créées par des acteurs, mise en scène : Ana María Amaral, itinéraire : Ana Maria Amaral et Claudio Pont, conception des personnages : Antonio Henrique Amaral, scénographie et fabrication de personnages : Alexandre Fávero. Photo: Claudio del Puente

Ana María Amaral

Voir les articles dont cette personne a contribué

Pays

Brésil

Prénom

Ana María

Nom

Amaral

Naissance

São Paulo, Brésil (1931)

Marionnettiste, professeure et chercheure brésilienne. A ses débuts dans le milieu artistique, Ana Maria Amaral est poète et libraire à Sao Paulo. De 1959 à 1974, elle vit à New York où elle découvre le Bread and Puppet Theater. La relation qu’elle établit avec cette compagnie d’avant-garde stimule et influence grandement son travail de marionnettiste. Elle s’installe dans un atelier d’artiste et met en scène Lollipop, Beyond Outer Space pour les enfants. Elle crée également la première version de Palomares, un spectacle pour les adultes évoquant la pollution atomique provoquée par une bombe américaine lancée sur le territoire espagnol.

De retour au Brésil en 1975, Amaral débute sa carrière d’auteur dramatique. Elle fonde la compagnie O Casulo, BonecObjeto (Le Cocon, théâtre d’objets et de marionnettes). Cette compagnie se consacre à la recherche de nouvelles voies dramaturgiques et au travail des acteurs en relation avec l’objet, le masque, l’image et la marionnette. Ses productions, (écriture et mise en scène) sont nombreuses et comportent des spectacles tels : Fantoches e Fantolixos (Marionnettes et Fantolixos) une expression inventée qui signifie objets trouvés et déchets (1972-1976) ; une nouvelle version de Palomares (1978) ; Babel Formas e Transformacoes  (Babel, Formes et Transformations) (1985) ; Dicotomias (Dichotomies) (2003), un spectacle visuel pour les adultes. Elle présente aussi une version révisée de Zé da Vaca (2004).

La compagnie d’Ana Maria Amaral, O Casulo, reçoit des prix prestigieux, entre autres, celui de la meilleure création artistique, dans le cadre du Festival Mondial des théâtres de marionnettes, à Prague en 2008. Sa compagnie théâtrale fait des tournées au Brésil et ailleurs dans le monde. Sa plus récente création, Os Protagonas, un terme espagnol inventé pour désigner Les Protagonistes (2012-2103) est le résultat de plus de deux années de recherche. Cette pièce est encore présentée dans des universités qui offrent un programme d’étude en théâtre de marionnettes ou en théâtre visuel ainsi que dans différents états du Brésil.

Ana Maria Amaral a mené une carrière académique  à l’École des Arts et des Communications (Escola de Communicaoes e Artes, ECA) de l’Université de Sao Paulo. Elle y introduit pour la première fois le théâtre de marionnettes et d’objets en tant que discipline universitaire dans un département de théâtre. Ceci l’amène à approfondir sa recherche sur le théâtre de marionnettes à Sao Paulo (1983) et à écrire une thèse sur le théâtre de formes animées (1989). En tant que professeure d’étudiants à la maîtrise, elle établit l’École des Arts et des Communications comme un véritable institut de référence dans la discipline de la marionnette. Elle contribue également à la direction d’étudiants du doctorat dans l’étude de cet art.

Elle publie des recherches telles : Teatro de Formas Animadas (Théâtre des formes animées, 1991), O Teatro Bonecos no Brasil (Le Théâtre de Marionnettes au Brésil, 1994), Teatro de Animaçao (Le Théâtre d’Animation, 1997), O Ator e seus  Duplos (L’Acteur et ses doubles, 2002). Ses livres ont été réédités à plusieurs reprises.

Ana Maria Amaral est une véritable pionnière du théâtre de marionnettes au Brésil. C’est elle qui introduit pour la première fois le théâtre d’animation dans la formation de l’acteur. De 1980 à 1984, elle est membre du comité exécutif de l’Union Internationale de la Marionnette (UNIMA) : elle y siège en tant que représentante de l’Amérique Latine. Elle est également membre de la Commission de la Publication et de la Commission de la Recherche. Elle participe à l’élaboration de l’Encyclopédie Mondiale des Arts de la Marionnette (WEPA) comme représentante de l’Amérique Latine.

(Voir Brésil.)