organisation

El Galpón[Le Hangar]

Pays

Uruguay

Théâtre de marionnettes uruguayen fondé en 1949. Le Galpón de Montevideo est une institution emblématique non seulement en Uruguay mais aussi dans une grande partie de l’Amérique latine. Cette institution théâtrale concentra dès le départ son activité sur les marionnettes en sillonnant les quartiers et les écoles afin de rassembler les fonds pour achever la construction de sa salle qui fut inaugurée en 1951. Rosita Claret, Bruno Musitelli et Nicolás Loureiro furent les premiers marionnettistes du groupe sous la direction de Bruno Musitelli et Juan M. Tenuta, interprétant des oeuvres de Rosita Baffico, Javier Villafañe et Otto Freitas.

En 1952, le Galpón  créa l’Escuela de Titiriterosa, une école de marionnettistes et l’ensemble devint une institution à part entière sous la direction de Rosita Baffico en 1955. Le maître argentin Eduardo Di Mauro, grand manipulateur de marionnettes à gaine, le rejoignit plus tard. Sous la direction de Nicolás Loureiro, l’institution s’agrandit et devint très réputée. Elle fut par la suite dirigée par Jorge Curi, Miguel Cherro, Juver Salcedo et Aída Rodríguez.

Son répertoire était alors composé d’oeuvres (originales ou adaptées) de Baffico, Di Mauro, Casona, Joaquín Gómez Bas, Serafín José García, Javier Villafañe, Mané Bernardo, Rolando Speranza, Hugo Bolón, Montiel Ballesteros et plus particulièrement de Federico García Lorca, sans oublier Cervantès.

Durant la dictature militaire, entre mai 1976 et octobre 1984, le Galpón s’exila à Mexico. Pendant cette période, transformée en « forteresse de la culture », le groupe présenta environ vingt-cinq oeuvres pour théâtre de marionnettes pour enfants et adultes et donna plus de 2 500 spectacles dans tout le Mexique. Revenu en Uruguay après le retour des civils au pouvoir en 1984, le Galpón reprit ses activités.

Parmi les spectacles qu’il donna, il faut signaler, notamment : Comino va a la selva (Comino va dans la jungle, 1985) sous la direction de Carlos Converso ; La valija de Petrucho (La Valise de Petrucho, 1987) par Blanca Loureiro ; Atención Bicho Colorado (1990) de Bernardo Galli ; Un dos, très …cuatro, cinco (Un, deux, trois …quatre, cinq, 1991) sous la direction d’Elbio Ferrario ; La niña que riega la albahaca (La Fille qui arrose le basilic) et El retablillo de Don Cristóbal (Le Petit Retable de don Cristóbal, 1997) sous la direction de Juan Gentile.

(Voir Uruguay.)