personnage

Vitéz László[László le Brave]

Pays

Hongrie

Personnage du théâtre forain de marionnettes en Hongrie, parent de Hanswurst et de Kasperl. Vitéz László est une marionnette à gaine d’apparence tout à fait humaine, habillée de culottes et d’une blouse rouge, coiffée d’un chapeau pointu. Il manipule habilement toutes sortes d’accessoires, notamment des gourdins et des poêles à frire de différentes tailles. À la différence de Kasperl et de Punch, ce n’est pas un anarchiste et ses crimes sont commis pour la bonne cause.

Ses origines sont obscures. On a cru qu’il avait été créé aux XVIe ou XVIIe siècles, mais la preuve n’en a pas été faite. Plus probablement, Vitéz László est apparu vers 1850, contemporain du règne du chancelier Bach consécutif à l’écrasement des mouvements indépendantistes en 1848-1849. Il était le représentant des vaincus et, comme ses analogues de l’étranger, Guignol, Punch, Petrouchka, Kasperl, Kašpárek, Pulcinella, Polichinelle, il finissait inévitablement par avoir le dessus.

Les marionnettistes allemands, tchèques et moraves étaient apparus au XVIIIe siècle dans les grandes ville hongroises. Ils s’étaient établis et avaient fusionné, deux ou trois générations plus tard, au moment où les marionnettistes allemands jouaient leurs spectacles de Faust en Hongrie. Une des compagnies les plus fameuses était celle de Korngut-Kemény. Salomon Korngut (Galicia, 1853 – Budapest, 1930), ancien cordonnier devenu directeur de cirque, marionnettiste et entrepreneur familial de marionnettes, fit tourner ses spectacles ambulants jusqu’au début des années vingt. Avec son fils Henrik Kemény (1888-1944), qui avait fait magyariser son nom, le père fonda en 1912 un Théâtre hongrois mécanique de Columbie (ce qui désignait, de manière ampoulée, un simple théâtre de marionnettes) qui fit faillite au bout de quelques mois. Au printemps de 1920, Korngut et Kemény se lancèrent dans une nouvelle entreprise et demandèrent l’autorisation de construire un théâtre de marionnettes du côté bourgeois de la ville de Budapest. Salomon se retira un mois plus tard; il laissa le théâtre à son fils Henrik et déménagea, en 1926, pour le Népliget (parc public) situé dans un quartier pauvre de la ville et joua là pendant dix-huit années, dans une baraque de bois. Il fut arrêté en 1944 et accusé de désertion : c’est le dernier évènement connu de sa vie.

Henrik Kemény est l’auteur de plus d’une vingtaine de pièces pour Vitéz László, notamment Az elátkozott malom (Le Moulin enchanté) et Vitéz László és a többiek – Borbélysegéd (László Aide-Barbier), autant de canevas, ainsi que de textes de présentation des spectacles. Ses archives manuscrites offrent une synthèse du style de jeu classique et font toucher du doigt la vie (et la survie) d’une tradition.
Kemény Junior (né à Budapest, 1925-2011), représentant de la troisième génération, n’avait que dix ans quand il commença à jouer avec son père, et moins de vingt ans quand il le remplaça. Son art évoque le style fort en gueule et le jeu du XIXe siècle, ainsi que les clichés de l’appel au public enfantin. On y retrouve les voix gouailleuses des aboyeurs, des clowns et des comédiens de cabaret ou de cirque, qui savent voir et transmettre l’essentiel de chaque situation. Un autre élément propre à son jeu est l’emploi de mots tordus, écorchés, dont l’origine est à chercher dans la difficulté qu’éprouvèrent ses grands-parents à adopter la langue hongroise. Ils firent de ce handicap une vertu, et les prononciations défectueuses, les erreurs dans le choix des mots devinrent la source de leur humour. Tout cela était emporté par le rythme, le tempo et la pulsion dramatique.

(Voir Hongrie.)

Bibliographie

  • Balogh, Géza. “Brave László is 80 Years Old”. E pur si muove. No. 4. Charleville-Mézières: UNIMA, 2005. (In English, Spanish, French)
  • Balogh, Géza. “Egy élő hagyomán” [Une tradition vivante]. Criticai lapok [Pages critiques]. Budapest, 2005.
  • Balogh, Géza. “Vásári és művészi bábjáték” [Marionnettes foraines et Marionnettes d’Art]. Magyar színháztörténet, 1920-1949 [Histoire du Théâtre hongrois, 1920-1949]. Eds. György Székely, Tamás Bécsy. Budapest, 2005.
  • Belitska-Scholz, Hedvig. Vásári és művészi bábjáték Magyarországon [Marionnettes foraines et Marionnettes d’Art en Hongrie]. Tihany, 1974.
  • Papp, Eszter. “Kemény Henrik 80 éves” [Henrik Kemény a quatre-vingts ans]. Színház [Théâtre]. No. 2, 2005.
  • Szilágyi, Dezső, ed. A bábjátszás Magyarországon [La Marionnette en Hongrie]. Budapest, 1955.