personne
Galerie
Elena Loutsenko (2013). Photo réproduite avec l'aimable autorisation de Elena Loutsenko (Voronezh, Russie)

Elena Leodinovna Loutsenko

Prénom

Elena Leodinovna

Nom

Loutsenko

Naissance

Eïsk, USSR (1951)

Peintre et conceptrice de marionnettes russe. Diplômée de l’École d’art de Rostov, Elena Leodinovna Loutsenko travailla comme décoratrice dans le théâtre de marionnettes de la ville. De 1976 à 1981, elle suivit le cours de construction de marionnettes à l’Institut de théâtre, musique et cinéma de Leningrad, Leningradsky gosudarstvenny institut teatra, muzyki i kinematographii (aujourd’hui Académie des arts dramatiques de Saint-Pétersbourg). Ses premières expérimentations éveillèrent l’intérêt du metteur en scène Valeri Volkhovski qui lui proposa le poste de première scénographe dans son théâtre de Tcheliabinsk dans l’Oural. Elle y resta de 1981 à 1987, menant diverses recherches et expériences.

La « zone de l’Oural » (voir Russie) était le refuge de personnalités talentueuses, disciples de Mikhaïl Korolev, favorables aux échanges stimulant la créativité, et qui, en outre, organisaient des festivals.

Les spectacles les plus remarqués d’Elena Loutsenko furent alors Kariera Arturo Ui (La Résistible Ascension d’Arturo Ui, 1982) de Bertolt Brecht, Mertviye dushi (Les Âmes mortes, 1983) de Nikolaï Gogol, Solovei i imperator (Le Rossignol et l’empereur, 1986) de Vladimir Sinakevitch, tous mis en scène par Valeri Volkhovski, et Son v letnjuyu noch (Le Songe d’une nuit d’été, 1986) de William Shakespeare, mis en scène par Rein Agur.

En 1987, le gros de la compagnie partit s’installer à Voronèje pour y réformer en profondeur le théâtre de marionnettes qui, en 1990, devint un des plus renommés du pays. Les grands succès de cette période furent Ozyorny malchik (Le Garçon du lac, 1988) de Pavel Vejinov et Shinel (Le Manteau, 2001) de Gogol.

Les structures dramatiques complexes et la mise en scène sophistiquée de Valeri Volkhovski placèrent Elena Loutsenko dans la position de co-créatrice artistique des spectacles. Elle imposait sa marque par un emploi intégral de l’espace scénique où elle faisait coexister divers types de marionnettes, des masques et des acteurs, le tout avec une méticuleuse précision.

Elena Loutsenko a reçu de nombreux prix et récompenses, dont le prix national de la littérature et des arts en 1999.

(Voir Russie.)

Bibliographie

  • Goldovsky, Boris. Koukly Entsiklopediya [Encyclopédie de la Marionnette]. Moscow: Vremya, 2004, p. 237.