personne
Galerie
Krazy Kat (vers 1930), marionnette à fils par le marionnettiste et historien de théâtre de marionnettes américain Paul McPharlin (1904-1948)

Paul McPharlin

Prénom

Paul

Nom

McPharlin

Naissance

Birmingham, Michigan, États-Unis (1904)

Decès

Birmingham, Michigan, États-Unis (1948)

Marionnettiste et historien du théâtre de marionnettes américain. Paul McPharlin, né dans une banlieue résidentielle de Detroit, se passionna pour les marionnettes dans les années vingt alors qu’il était à Columbia University. La fortune de sa famille l’affranchit des nécessités du quotidien et il put ainsi exercer ses talents divers. Sa passion pour la marionnette et pour le livre, de sa rédaction aux techniques d’impression et de fabrication se combinèrent pour le plus grand bénéfice des générations ultérieures de marionnettistes et d’universitaires.

Dans les années vingt, l’art de la marionnette sortait du placard secret qui avait rendu inaccessibles ses techniques. McPharlin développa le propos pédagogique avec une série de fascicules, « Puppetry Imprints », qui comprenait des ouvrages techniques, comme Trick Marionettes de Nicholas Nelson et J. J. Hayes ou des textes de pièce (certaines de McPharlin lui-même, sous le pseudonyme d’Edgar Caper). Toutefois, c’est sous son nom qu’il publia A Repertory of Marionette Plays (1929).

Après la formation de l’UNIMA (Union internationale de la marionnette, 1929) en Europe, à Prague, McPharlin et un ami décidèrent d’organiser une union américaine, la Marionette Fellowship. En 1930 encore, McPharlin publiait le premier Puppetry Yearbook (Année/Annuaire de la marionnette), dont il voulait faire l’organe officiel de la Fellowship. Celle-ci, finalement, ne vit pas le jour, mais les Yearbooks, dont parurent seize numéros de 1930 à 1948, restent des documents inestimables sur cette époque.

Le projet d’union ne fut pas abandonné par McPharlin qui, en 1936, organisa à Detroit une conférence où au désir d’union et de communication entre marionnettistes répondit la création des Puppeteers of America. McPharlin en fut le premier président honoraire.

En 1947, McPharlin épousa la marionnettiste et enseignante Marjorie Batchelder, sa complice depuis de nombreuses années. Quelques mois plus tard, on lui diagnostiqua une tumeur au cerveau et il mourut peu après.

Il laissait inachevé son ouvrage The Puppet Theatre in America (Le Théâtre de marionnettes en Amérique), dans lequel il avait investi sa connaissance de la marionnette américaine et de ses sources extérieures. Marjorie McPharlin acheva le livre et le fit publier, mis à jour, en 1949, et en 1969, augmenté d’une partie rédigée par Marjorie Batchelder McPharlin, sur les années 1948-1968. Un demi-siècle plus tard, il reste un ouvrage de référence.

En 1952, la famille McPharlin et Marjorie Batchelder McPharlin firent don de la collection de Paul McPharlin (notamment 274 marionnettes et des documents) au Detroit Institute of Arts. Au milieu des années quatre-vingt-dix, cette collection comptait plus de 650 marionnettes.

(Voir États-Unis d’Amérique.)

Bibliographie

  • McPharlin, Paul. A Repertory of Marionette Plays. New York (NY): Viking Press, 1929.
  • McPharlin, Paul. International Yearbook of Puppets 1930-1947. Ed. Luman Coad (CD ROM reprint). North Vancouver (BC): Charlemagne Press, 2004.
  • McPharlin, Paul. The Puppet Theatre in America: A History, with a List of Puppeteers 1524-1948. New York: Harper & Brothers Publishers, 1949.
  • McPharlin, Paul. The Puppet Theatre in America: A History 1524-1948. With a supplement, “Puppets in America Since 1948”, by Marjorie Batchelder McPharlin. Boston: Plays, Inc., 1969.