personne
Galerie
<em>Dead Puppet Talk</em> (2004) par l'écrivain, réalisateur, cinéaste et marionnettiste Roman Paska, musique : Richard Termini. Développé au <em>Sunda</em>nce Institute Theatre Lab (2004) à White Oak (Floride, États-Unis). Photo: Richard Termine

Roman Paska

Prénom

Roman

Nom

Paska

Naissance

États-Unis (1951)

Marionnettiste et metteur en scène américain. Roman Paska est un artiste né américain dont les oeuvres théâtrales provocantes sont peut-être les plus connues en Europe. Roman Paska voyagea longuement en Europe et en Asie avant que son travail soit présenté à New York en 1980 par Charles Ludlam. On perçut, dans les représentations qu’il donnait dans les théâtres et les galeries, un langage personnel construit sur une imagerie visuelle complexe et poétique. Il joua ainsi au Cooper-Hewitt Museum (New York), au New Museum (New York) et au Wexner Center (Colombus, Ohio). Dans un style original inspiré des marionnettes chinoises, japonaises et surtout indonésiennes, il commença sa série de pièces en soliste intitulées Theatre for the Birds (Théâtre pour les Oiseaux). La trilogie Line of Flight (Ligne de Vol, 1984), Uccelli, the Drugs of Love (Uccelli Oiseaux, les Drogues d’Amour, 1988) et The End of the World (La Fin du Monde, 1992), jouée dans le monde entier établit sa réputation d’artiste, de manipulateur et d’artisan. Son travail de mise en scène est caractérisé par l’intégration de marionnettes ou de techniques de marionnettes à des spectacles conçus pour acteurs, danseurs et musiciens.

Parmi ses spectacles collectifs, il faut mentionner, de W. B. Yeats, The Shadowy Waters (Les Ombres sur la Mer, Abbey Theatre, Dublin, 1991), d’August Strindberg, Ghost Sonata (La Sonate des Spectres, Stockholm, 1992), de Federico García Lorca, Yerma (Séville, 1993) et, de lui-même, Moby Dick in Venice (Moby Dick à Venise, en trois versions : Porto, 1994 ; Perth, 1995 ; New York, 1996), God Mother Radio (Radio Mère de Dieu, Paris, 1998) avec Massimo Schuster d’après Massacre at Paris (Massacre à Paris) de Christopher Marlow et Arden/Ardennes (Avignon, 2000) d’après As You Like It (Comme il vous plaira) de William Shakespeare. Roman Paska et Bill Irwin (né en 1950) ont collaboré à la production de Dead Puppet Talk (Discours de Poupée morte, New York, 2004) et The Happiness Lecture (La Lecture du Bonheur, Philadelphie, 2008).

Quatre des spectacles de Roman Paska ont été présentés au Henson International Festival of Puppet Theater, au Public Theatre de New York – et ailleurs, à des festivals (Londres, Santarcangelo et Polverigi) ou dans des salles (Venise, Rome, Lausanne, Vienne, Stockholm et Paris). Cinq spectacles ont été distingués par des mentions d’excellence (UNIMA-USA Citations of Excellence). Roman Paska a représenté les États-Unis aux Festivals mondiaux de Marionnettes de l’UNIMA (Dresde, 1984 ; Nagoya, 1988), et il a reçu plusieurs prix internationaux.

Roman Paska a conçu et manipulé des marionnettes pour plusieurs séquences du film de John Turturro, Illuminata, présenté à Cannes en 1998. De 1999 à 2002, il a été directeur de l’Institut international de la marionnette à Charleville-Mézières (France).

Roman Paska a dirigé la réalisation d’un film documentaire mettant en vedette la marionette à tige pupi sicilienne, Rehearsal for a Sicilian Tragedy (Prove per una Tragedia Siciliana Répétition d’une Tragédie sicilienne, 2009) écrit par lui-même et John Turturro, acteur-directeur.

Il partage son temps entre Paris et New York, où il écrit et prépare ses réalisations à venir.

(Voir États-Unis d’Amérique.)

Bibliographie

  • ”Notes on Puppet Primitives and the Future of an Illusion”. The Language of the Puppet [Le Langage des Marionnettes]. Vancouver (WA): Puppetry Center Press/Tears of Joy Theatre, 1990.