organisation
Galerie

Rufus et Margo Rose

Marionnettistes américains. C’est après un spectacle de la compagnie de Tony Sarg que Margo Skewis, alors étudiante, et sa sœur Dorothy firent des marionnettes avec leurs ours en peluche. En 1927, Margo Skewis travaillait pour Sarg, l’année suivante Rufus Rose se joignait à la troupe et, en 1930, Rufus et Margo se marièrent. Ils fondèrent leur propre compagnie, les Rufus Rose Marionettes, en 1931 et commencèrent à tourner dans le pays avec Hansel and Gretel (1932), Ali Baba (1934) et Snow White (Blanche-Neige, 1937). Leurs spectacles comprenaient aussi des numéros avec des marionnettes à fils de Togo le clown, Fred Astaire et Ginger Rogers.

Margo, qui avait étudié la sculpture, fabriquait les têtes et Rufus se chargeait des corps et des contrôles. Le marionnettiste Fred Thompson dit d’eux : « Margo était une manipulatrice extraordinaire dont les gestes délicats rappelaient ceux d’une harpiste. Rufus apportait du nouveau dans la conception des contrôles et des fils. Il était capable de faire danser simultanément deux personnages avec des mouvements complexes, sans effort apparent, grâce à ses contrôles. Il était partisan, aussi, des mécanismes internes qui permettaient des mouvements plus réalistes en employant moins de fils. » Fidèles à l’exemple de Tony Sarg, les Rose utilisaient un grand pont, des décors peints et veillaient particulièrement à la cohérence de l’aspect de la marionnette, du scénario (dont Martin Stevens fut parfois l’auteur), du personnage et de la manipulation, ce qui est le propre du théâtre de marionnettes à fils classique.

En 1933, les Rose jouèrent lors de la Foire de Chicago. En 1937, ils travaillèrent au film Jerry Pulls the Strings (Jerry tire les ficelles), premier long métrage à employer des marionnettes à fils. La même année, ils étaient membres fondateurs des Puppeteers of America. Leur activité fit beaucoup pour l’organisation comme pour ses membres.

Les restrictions du temps de guerre et les nécessités de la vie de famille poussèrent les Rose à s’établir dans leur maison de Waterford (Connecticut), où ils firent construire un atelier et un théâtre, lequel accueillit en 1946 le premier festival des Puppeteers of America de l’après-guerre. Ils reprirent les tournées, parfois aidés par leurs trois fils. En 1948, A Christmas Carol (Conte de Noël) fut diffusé en direct sur la chaîne de télévision ABC, et deux films, The Toymaker (Le Fabricant de jouets, scénario de Martin Stevens) et The Ant and the Grasshopper (La Fourmi et la Sauterelle) furent tournés. Entre 1937 et 1966, ils prirent part à douze festivals américains.

Entre 1952 et 1960, Rufus Rose fut premier marionnettiste du Howdy Doody Show (diffusé à partir de 1947) dont, avec Margo, il réhabilita les principaux personnages et en ajouta une quinzaine d’autres. Malgré le succès, les Rose restèrent réservés à l’égard de leur propre prestation. En 1958, ils revinrent à la télévision avec un spectacle sur le personnage de Pinocchio, The Blue Fairy (La Fée bleue), qui remporta le prestigieux Peabody Award. En 1961, un incendie dans leur atelier de Waterford détruisit 250 marionnettes. En 1964, pour s’en remettre, ils fixèrent sur pellicule Aladdin (Aladin, 1934), Treasure Island (L’Île au trésor, 1938) et Rip Van Winkle (1939).

Cette époque fut aussi celle de l’engagement politique de Rufus Rose, qui détint plusieurs mandats électifs. En 1965, les Rose figuraient parmi les fondateurs de l’Eugene O’Neill Theatre Center et du National Theatre Institute de Waterford (voir National Puppetry Conference at the Eugene O’Neill Theater Center). Ils donnèrent aussi des cours pour le National Theatre of the Deaf (Théâtre national des Sourds). Ils furent faits ensemble membres honoraires de l’UNIMA. Après la mort de Rufus en 1975, Margo Rose poursuivit son enseignement et son activité en faveur des marionnettistes pendant plus de vingt-deux ans.

La générosité des Rose, qui transmirent leurs techniques, conseillèrent et critiquèrent, est remarquable dans le milieu de la marionnette. Parmi les nombreux fabricants et manipulateurs qui travaillèrent auprès d’eux, il faut mentionner Sylvia Meredith, Martin and Olga Stevens, Carl Harms, Dick Myers, Tony Urbano, Pady Blackwood et Fred Thompson.

(Voir États-Unis d’Amérique.)