personne
Galerie

Tony Sarg

Prénom

Tony

Nom

Sarg

Naissance

Cobán, Guatemala (1880)

Decès

New York, États-Unis (1942)

Marionnettiste américain. Tony Sarg est le fils d’un diplomate allemand en poste au Guatemala et d’une Britannique. Sa famille rentra en Allemagne en 1887. Tony Sarg alla à l’école à Darmstadt, puis entra dans une académie militaire. En 1905, il alla vivre en Grande-Bretagne, où il travailla comme illustrateur, et, en 1909, il épousait une Américaine, Bertha Eleanor McGowen. C’est en Grande-Bretagne, où il put voir les spectacles de la famille Holden, qu’il se passionna pour les marionnettes (voir Thomas Holden).

Les Sarg gagnèrent les États-Unis en 1915 et Tony donna ses premières représentations dans son studio du Flat Iron (l’immeuble triangulaire « plat » souvent photographié) de New York, puis, plus tard (1917), au Neighborhood Playhouse. The Rose and the Ring (La Rose et l’anneau, 1919), joué sur Broadway, fut mis en scène par Ellen Van Volkenberg (1882-1978), qui contribua par ailleurs à imposer le terme puppeteer (marionnettiste) en anglais.

Tony Sarg inaugura ses tournées avec Rip Van Winkle (1921). Suivirent Don Quixote (Don Quichotte), Treasure Island (L’Île au trésor), The Chinese Willow Plate (Le Plateau d’osier chinois) et Ali Baba. Sarg commença à donner des cours d’été en 1922. Son spectacle Alice in Wonderland (Alice au pays des merveilles, 1930), devenu très populaire, devait être joué lors de la foire (Century of Progress World’s Fair), de Chicago en 1933. Il donna encore Sinbad the Sailor (Sinbad le marin), Robinson Crusoe, The Mikado, mais Robin Hood (1939) fut le dernier spectacle d’une compagnie qui connaissait de graves difficultés financières.

Après ses premières réalisations, Tony Sarg abandonna la manipulation et la fabrication, mais resta attentif à tous les détails des spectacles. Sous le regard de Charles (Matt) Searle, directeur de la compagnie et concepteur des marionnettes à fils opéraient six ou sept manipulateurs, dont Bil Baird, Rufus Rose et Margo (Skewis) Rose. Sue Hastings, qui étudia avec Sarg, devint une véritable concurrente.

Sarg accepta l’honneur d’être le principal intervenant au premier festival de marionnettes américaines en 1936 à Detroit. En 1940, pour son soixantième anniversaire, les marionnettistes américains lui offrirent un album de lettres de confrères et d’ex-collaborateurs qui reconnaissaient sa grande influence.

Un grand pouvoir de conceptualisation visuelle, du charme et de l’enthousiasme valurent de nombreux succès à Tony Sarg dans d’autres domaines : illustration, graphisme et architecture d’intérieur. Il fut également un pionnier du film d’animation avec Adam Raises Cain (Adam élève Caïn, 1920) et The First Circus (Le Premier Cirque, 1921), en silhouettes animées. En 1927, il créa pour les magasins Macy’s de New York les premiers ballons géants à l’occasion de Thanksgiving et, en 1935, un Mickey géant gonflé à l’hélium. La même année, il conçut des automates pour les vitrines des magasins Macy’s – innovation largement imitée.

Au faîte de sa carrière, dans les années trente, Tony Sarg fut qualifié de « maître marionnettiste de l’Amérique ». Il est vrai que sa compagnie, Tony Sarg Marionettes, présentait des spectacles d’une excellente qualité à de larges publics, et son exemple inspira les générations ultérieures. Paul McPharlin devait écrire : « Il définit l’idéal de la marionnette américaine – une bonne histoire, régulièrement puisée dans un conte bien connu, et des détails soigneusement mis au point et intégrés. Les poupées, la scénographie, les lumières, les accessoires, jusqu’à l’impression du programme, tout révélait le sens artistique. Son esprit tourné vers la drôlerie et l’humour, son amour des effets insolites, des animaux et du merveilleux se combinaient toujours avec justesse. Les spectacles de Sarg étaient presque toujours du bon divertissement. Ils frappaient où qu’on les vît. On en avait les mains qui démangeaient de fabriquer par elles-mêmes des marionnettes. »

Tony Sarg est aussi l’auteur d’un livre, The Tony Sarg Marionette Book, publié en 1921, l’un des premiers à révéler la technique de fabrication des marionnettes à fils.

(Voir États-Unis d’Amérique.)

Bibliographie

  • Hunt, Tamara Robin. Tony Sarg: Puppeteer in America, 1915-1942. North Vancouver (BC): Charlemagne Press, 1988.
  • McIsaac, F.J. The Tony Sarg Marionette Book. New York: B.W. Huebsch, 1921; rpt. Viking Press, 1940.
  • McPharlin, Paul. The Puppet Theatre in America: A History 1524-1948. With a supplement, “Puppets in America Since 1948”, by Marjorie Batchelder McPharlin. Boston: Plays, Inc., 1969.