organisation
Galerie
<em>Sogno di una notte di mezza estate</em> (2011), une coproduction de Teatro Gioco Vita / imPerfect Dancers Company / Teatro Comunale di Modena (Italie), mise en scène : Fabrizio Montecchi. Photo: Jonathan Gobbi

Teatro Gioco Vita

Pays

Italie

Compagnie de théâtre de marionnettes italienne créée en 1971 à Turin comme groupe d’animation théâtrale. Elle s’installa ensuite à Reggio Emilia puis à Plaisance, où elle dispose, sous la direction de Diego Maj, de différents espaces de théâtre, le San Matteo, le Comunale dei Filodrammatici et d’autres lieux pour les ateliers et les échanges culturels. Cette compagnie a obtenu du ministère de la Culture italien d’être reconnue en tant que teatro stabile di innovazione.

Le Teatro Gioco Vita qui, en effet, a toujours orienté ses recherches vers l’innovation, a trouvé dans le théâtre d’ombres un riche domaine d’expérimentation et de réalisation artistique. Après une phase d’exploration technique, le groupe d’animateurs s’est donné un langage expressif complet, capable de conjuguer l’image à l’évocation fantastique et à l’allusion, tel que les ombres le permettent. C’est précisément pour ce motif que nombre de spectacles du Teatro Gioco Vita se sont inspirés des grandes épopées occidentales et orientales : Gilgamesh (1982), l’Odyssée (1983), Orlando furioso (Roland furieux, 1991), ou de récits fantastiques, Il barone di Munchausen (Le Baron de Münchhausen, 1978), C’è un ombrello in volo (1992), d’après le Voyage en parapluie de Jean-Pierre Lescot ; Peter tra il qua e il (Peter entre ici et là) d’après James Matthew Barrie (1993) ; Alice nel paese delle meraviglie (Alice au pays des merveilles) de Lewis Carroll (1997) ; ainsi que de la musique, avec Orphée et Eurydice (1998) sur des musiques de Monteverdi, Gluck, Haydn, Stravinski, ou L’Oiseau de feu (1994) d’Igor Stravinski, utilisant des figures d’Enrico Baj. Citons encore El retablo de Maese Pedro (Le Retable de maître Pierre, 2001) de Manuel de Falla jusqu’aux dernières expériences telles que Miracolo a Milano (Miracle à Milan, 2002), librement tiré du film de Cesare Zavattini et Vittorio De Sica.

La grande singularité du travail réalisé par le Teatro Gioco Vita a suscité des collaborations de haut niveau culturel et artistique avec d’importantes institutions lyriques et théâtrales : la Fenice de Venise, Covent Garden de Londres, la Scala de Milan, les Arènes de Vérone, le Teatro Regio de Turin, le Piccolo Teatro de Milan, l’Institut international de la marionnette de Charleville-Mézières. Parmi les collaborateurs qui ont contribué à la richesse expressive des spectacles du Teatro Gioco Vita, il faut mentionner le scénographe et illustrateur Lele Luzzati.

(Voir Italie.)

Bibliographie

  • In punta di mani. Mappa del teatro italiano dei burattini e delle figure, Centro teatro di figura. Cervia, 1991.
  • McCormick, John, with Alfonso Cipolla and Alessandro Napoli. The Italian Puppet Theater – A History. Jefferson (NC): McFarland & Co., 2010.
  • Montecchi, Fabrizio. Un mondo di figure d’ombra. Omaggio a Lele Luzzati. Exhibition catalogue. Piacenza: Teatro Gioco Vita, 1995.