personnage
Galerie
Un personnage populaire dans les spectacles de <em>wayang</em> kulit, Semar le sage est le serviteur fidèle des héros ; un animateur, un adepte et un conseiller, sa fonction principale est un guide en philosophie. Photo réproduite avec l'aimable autorisation de UNIMA-Indonésie

Semar

Pays

Indonésie

C’est le clown principal (punakawan) du wayang de Java et de Sunda, en Indonésie. Il est présent dans le théâtre d’ombres (wayang kulit), dans la marionnette à tiges (wayang golek), le théâtre de masque (topeng), la dance théâtre (wayang orang) et d’autres genres. Le même nom pour ce clown peut apparaître en Malaisie où l’influence javanaise est forte, à Sumatra ou Kalimantan, dans des théâtres d’ombres autour de Jakarta (Betawi), et parfois même le dieu-clown de Bali, Twalen, peut-être appelé de ce nom. Semar est le plus ancien et le plus important dieu-clown. Nous le retrouvons lui ou ses analogues à travers tout l’Asie du Sud-Est.

Même dans des formes où il peut apparaître sous différents noms (Sabda Palon dans les histoires de Panji jouées par les marionnettes à tiges du wayang cepak ou parfois du wayang klitik (marionnettes planes en bois) la figure aura la même iconographie, avec un bedon, exhibant son nombrix, un corps noir, un visage blanc, et une protubérance sur le front (kuncung). Son costume est habituellement noir et blanc ou blanc-jaune-rouge-noir lié aux binaires sacrés (vie-mort, jour-nuit, male-femelle, etc.) ou les quintaux (quatre directions et centre), les cinq éléments (terre, air, eau, feu, éther), etc. L’imagerie représente son importation mythique ; il est moitié homme et moitié femme, son corps est noir pour représenter la nuit et son visage est blanc pour représenter le jour, sa bédaine est grosse parce qu’il a avalé la grande montagne du monde, sa bosse sur la tête signifie « les axes sur lesquels tourne l’univers ». Comme le veux le premier principe qui émerge de l’œuf cosmique au début de l’univers, Semar représente la sagesse divine dans son aspect comique et craquant d’intelligence.

Semar est un fou du roi, un bouffon, un « clown » mais également la plus importante figure dans le cadre du wayang. Il apparaît dans les histoires du Mahâbhârata servant le héros Pandawa Arjuna, l’un des fils d’Arjuna ou une autre figure vertueuse. Dans les histoires basées sur le Râmâyana, il servira Râma. Il est le clown principal de la partie « droite » de la scène et sert toujours les personnages les plus positifs. Il est équilibré, bien sûr, par son frère Togog, qui sert les forces démoniaques sur la « gauche » de la scène, annotant supposément leurs péchés et les comptabilisant en vue du jugement final. Les patrons de Semar prévaudront normalement à la fin de l’histoire parce qu’il a ramené du ciel avec lui le layung jamus kalimasadah, un trésor (pusaka) hérité de et pour chaque génération de wayang des héros qui préservent et maintiennent l’ordre cosmique. Semar apparaît dans chaque histoire au travers les âges et générations de wayang parce qu’il est le protecteur de cette importante pusaka.

Semar peut avoir différents frères et ils peuvent avoir différents noms ou charactéristiques dans les diverses parties de l’archipel indonésien ou dans différents genres théâtraux : Gareng, Petruk et Bagong sont souvent les fils qu’il a dans Java central ; Astrajingga, Petruk et Gareng sont les noms qui apparaissent au Sunda (Java occidentale) ; une série de neuf fils et leur progéniture apparaissent dans la région du Cirebon, sur la côte nord de Java (les gens disent qu’ils sont neuf parce qu’il y avait neuf wali (saints) qui ont converti l’île à l’Islam).

Le frère jumeau de Semar, Togog, est venu du ciel avec lui. Togog et son acolyte Bilung sont les clowns de la « gauche » de la scène.

Semar est connu pour représenter la voix du peuple et est libre de parler anachroniquement ou de s’adresser directement aux spectateurs. Il peut parler des enjeux du présent. En utilisant l’histoire, les pets et le comique, il est aussi considéré comme la figure la plus sage et la plus importante de l’ensemble. En quelques endroits, dans les temps passés, les marionnettistes pouvaient tremper le bout de sa tige centrale pour rendre « l’eau bénite » lors de cérémonies pour assurer les récoltes et rassurer les gens et les villes. Semar est associé au dieu amour (Asmara) et son non quelques fois acquiert la résonnance des charmes de l’amour. Lorsqu’il apparaît dans son divin corps raffiné au lieu de son gros corps de clown, il devient un chevalier, Sanghyang Ismaya (Ismoyo). Il est le frère aîné de Batara Guru (Siwa voir [lier]Shiva[/lier]), et dans plusieurs épisodes, il prouve qu’il est plus fort que ce dieu de l’Univers, qui est censé être au sommet de la hiérarchie du monde du wayang.

Dans les spectacles du wayang kulit javanais (théâtre d’ombres), la scène où traditionnellement Semar émerge est appelée goro-goro (« monde dans le chaos »). La narration du marionnettiste parle de tremblement de terre et de tempêtes qui précèdent le cosmos, mais annonce alors que Semar apparaît comme un rayon de lumière, perçant l’obscurité. L’humour cosmique et comique de Semar promet au public rire et sagesse. Il est le clown qui connecte le cosmique au quotidien. Toutes les oppositions et les contradictions se dissolvent dans sa sagesse et son sens du mythe. Semar est une variante sud-est Asiatique du masque / marionnette clown que l’on retrouve dans plusieurs endroits de la Chine et de l’Inde. Il est partout dans le sud-est asiatique.
          (Voir Indonésie.)

Bibliographie

  • Epskamp, C.P. Semar as Trickster. Wayang as a Multi-classificatory Representation of Javanese Society. Leiden: Instituut voor Anthropologie en Sociologie der Niet Westerse Volken, Rijksuniversiteit Leiden, 1976.
  • Foley, Kathy. “The Clown in the Sundanese Wayang Golek: Democratization of a Feudal Ethos”. Scenarium. Vol. 8, 1985, pp. 88-99.
  • Foley, Kathy. “The Clown Figure in the Puppet Theatre of West Java: The Individual and the Ancestor”. Humor and Comedy in Puppetry. Ed. Diana and Joel Sherzer. Bowling Green: Bowling Green State Univ. Popular Press, 1987.
  • Foley, Kathy. “Semar in Sunda. The Southeast Asian God-Clown in His Sundanese Embodiment”. RIMA. Vol. 33, No. 2 (Summer), 1999, pp. 87-107.