personne

Ali Bunsch[Né Alojzy Bunsch]

Pays

Pologne

Prénom

Ali

Nom

Bunsch

Naissance

Bielsko, Pologne (1925)

Decès

Gdańsk, Pologne (1985)

Scénographe, décorateur, metteur en scène et directeur polonais de théâtre de marionnettes. Membre du Teatr Niezależny Tadeusza Kantora (Théâtre indépendant de Tadeusz Kantor) à Cracovie pendant la Seconde Guerre mondiale, il joua dans Powrót Odysa (Le Retour d’Ulysse) de Stanisław Wyspiański. Après la guerre, il suivit les cours de l’Atelier théâtral, Studio Teatralne, du Stary Teatr de Cracovie et de l’Académie des Beaux-Arts (peinture et scénographie) dont il fut diplômé en 1952. Il fit ses débuts en 1945 au Groteska de Cracovie, dont il fut le décorateur en 1947-1948.

Auprès de Władysław Jarema, il apprit l’art du théâtre et, sous la direction artistique de Henryk Ryl à l’Arlekin de Łódź (1949-1951), il se forma aux diverses techniques de la marionnette. À la tête du Miniatura de Gdańsk (1952-1961), il fit de cette compagnie l’une des plus intéressantes de Pologne. Il collabora avec la plupart des théâtres de marionnettes du pays, plus particulièrement engagé auprès de ceux de Słupsk, de Wałbrzych, auprès du Guliwer de Varsovie, du Théâtre dramatique de Gdańsk et du Théâtre lyrique de Gdynia.

Ses réalisations les plus importantes en tant que décorateur sont : Sambo i lew de Henryk Ryl (Sambo et le lion, 1950), Bo w Mazurze taka dusza (Parce que les Mazoviens n’ont pas froid aux yeux, 1962) ; Złoty klucz de Jan Ośnica (La Clé d’or, 1965), Pan Twardowski de Ludomir Róźycki (1968), Słowo o wyprawie Igora (Le Lai de la campagne d’Igor, 1973) et, de Lucjan Rydel, Betlejem polskie (Un Bethléem polonais, 1981).

Aux cent soixante-dix décors qu’il réalisa pour les théâtres de marionnettes, il faut ajouter ceux (plus d’une centaine) destinés aux théâtres conventionnels. Ses décors pour marionnettes montrent son attachement aux traditions, au folklore, à l’histoire nationale et, d’un point de vue formel, à l’architecture de la szopka (jeu de la Nativité). Les marionnettes de Bunsch, souvent à tige, sont remarquables par la simplicité et par l’intégration de leurs formes, par la richesse chromatique des costumes inspirés du folklore ou du passé historique.

(Voir Pologne.)

Bibliographie

  • Sych, H. Ali Bunsch. Dokumentacja działalności [Ali Bunsch. Documentation sur son activité]. Vol. 30 of “Lalkarze. Materiały do biografii” series. Ed. M. Waszkiel. Łódź, 2001 (comprenant une bibliographie).