thematique

Sangeet Natak Akademi Awards pour la marionnette

Pays

Inde

Sangeet Natak Akademi Puraskar (Prix) signifie la reconnaissance du plus haut mérite aux artistes du spectacle (traditionnel ou contemporain) décernée par la Sangeet Natak Akademi, le conservatoire national indien de musique, de danse et de théâtre.

Depuis 1978, vingt-trois marionnettistes ont été récompensés – dix-huit pour des spectacles traditionnels et cinq pour des spectacles modernes. Les nominés sont listés par années.

1978 – Kathinanda Das (1909-1987) Râvanachhaya, Orissa (Odisha)

Artiste confirmé et constructeur de marionnettes reconnu en 1978. Kathinanda Das est issu d’une famille traditionnelle de Bhats : une communauté engagée dans les arts traditionnels qui pratique le théâtre d’ombres basé sur des thèmes du Râmâyana appelés râvanachhaya. Il apprend le métier de son père et de son grand-père et maintient cet art vivant face à la concurrence des mass média. Son disciple Kolhacharan Sahu perpétue la tradition.

1979 – Uppinakudru Kogga Devanna Kamath (1921-2003) Yakshagana Gombeyata, Karnataka

Né dans le village d’Uppinakudru, District d’Udupi, Karnataka et nominé en 1979. Kogga Devanna Kamath est issu d’une famille spécialisée dans le yakshagana gombeyata marionnettes à fils depuis trois siècles. Son arrière grand-père, Lakshman Bhagavatha, dirige une troupe, dans laquelle se trouve son neveu, Nagappa Bhagavatha (le grand-père de Kogga) qui, à son tour, forme son fils, Devanna Padmanabha Kamath (1888-1971, le père de Kogga). Le grand-père et le père forment Kogga jusqu’à la dissolution de la troupe en 1941. En 1955, Kogga et son père, Devanna, remettent en état les 300 marionnettes familiales et réouvrent le Sri Ganesha Yakshagana Gombeyata Mandali. En 1966, the All India Handicrafts Board, dirigé par Kamaladevi Chattopadhyay, met en place un centre de formation aux arts de la marionnette à Kundapura, Karnataka. Devanna y participe et reçoit le Prix du Président pour yakshagana gombeyata. À la mort de son père en 1971, Kogga reprend la direction de la troupe. Le groupe se produit au Festival des Masques et Marionnettes (Sangeet Natak Akademi, New Delhi) en 1972, au cinquième Festival des Arts Traditionnels en France en 1978 et à l’Institut Royal Tropical (Koninklijk Instituut voor de Tropen) d’Amsterdam, Pays-Bas, en 1979. À la mort de Kogga en 2003, son fils Bhaskar Kogga Kamath devient le dirigeant de la troupe.

1980 – K. L. Krishnan Kutty Pulavar (1926-2000) Tolpava Koothu, Kerala

Né dans le district Palakkad au Kerala au sein d’une famille de six générations de marionnettistes en théâtre d’ombres, le nominé de 1980, K.L. Krishnan Kutty Pulavar apprend l’art du tolpava koothu de son père, Lakshman Pulavar – qui en joue de façon rituelle dans les temples de Bhagavati au nord du Kerala. Craignant de voir son art disparaître par manque d’un auditoire régulier, il consacre sa vie à le faire connaître. K.L. Krishnan Kutty Pulavar se produit au Festival des Pays d’Asie, le Festival de Tachkent (URSS) en 1979. Il est l’auteur de Ayodhyakanda of Tolpava Koothu (une publication de Sangeet Natak Akademi). K.K. Ramachandra Pulavar (le fils de Krishnan, né en1960) fonde le Krishnan Kutty Pulavar Memorial Tolpava Koothu & Puppet Centre, en mémoire de son père et enseigne maintenant la tradition à son propre fils et à d’autres étudiants.

1981 – M. R. Ranganatha Rao (né en 1932) Gombeyata, Karnataka

Formé par son grand-père marionnettiste (Narasingha Rao), M.R. Ranganatha Rao, nominé en 1981, excelle dans le gombeyata, spectacle traditionnel joué au temple. Ranganatha Rao imagine de nouvelles marionnettes utilisant des matériaux naturels et réintroduit des pièces anciennes issues du répertoire traditionnel. En tant qu’instituteur il crée des kits de marionnettes destinées aux classes rurales, et plus tard, en tant que marionnettiste à temps plein, il dirige un groupe itinérant offrant des spectacles de marionnettes traditionnelles et de musique. Ce groupe donne des conférences et propose des ateliers. Sa troupe prend part à des festivals nationaux de marionnettes à New Delhi et Hyderabad et internationaux (au Japon, aux États-Unis, en Suisse, en Pologne, et Autriche). Il organise aussi des festivals à Bangalore. Il crée un théâtre de marionnettes pour Jaanapada Loka, Karnataka, une institution dédiée à la perpétuation des arts populaires. Ses marionnettes font maintenant partie des collections de musées au Japon, en Chine, en Grande-Bretagne (Victoria and Albert Museum) et en Suisse (Musée Suisse de la Marionnette, Fribourg). Parmi ses étudiants on compte le marionnettiste Dattatreya Aralikatte (né en 1953).

1983 – Meher Contractor (1918-1992) Modern Puppetry, Gujarat

Née à Panchgani, Maharashtra, Meher Rustom Contractor est en Inde un personnage majeur dans le domaine des arts de la marionnette, reconnue aussi bien pour son travail créatif que pour sa contribution au développement de la marionnette dans le domaine de l’éducation. Elle est marionnettiste, metteure en scène, artiste, professeur et auteure de livres sur l’art de la marionnette. Elle dirige la section marionnette à la  Darpana Academy of Performing Arts à Ahmedabad, Gujarat, où elle forme un nombre significatif de marionnettistes indiens contemporains.

1987 – Suresh Dutta (né en 1934) Modern Puppetry, West Bengal (Bengale de l’Ouest)

Né à Faridpur (aujourd’hui Bangladesh), le nominé de 1987, Suresh Dutta, apprend l’art de la marionnette, le design, la danse et le théâtre dès son plus jeune âge. Il étudie ensuite avec Sergueï Obraztsov au Théâtre Central de marionnettes de Moscou (Gosudarstvenny Akademichesky Tsentralny Teatr Kukol imeni S.V. Obraztsova). Fondateur et directeur du Calcutta Puppet Theatre (CPT) depuis 1972, ses productions les plus connues comprennent Aladin, Ramayana, et Sita. Il sert en tant que vice-président de l’UNIMA India et, en 2009, il reçoit le Padmashree des mains du président de la république indienne, une des récompenses culturelles les plus élevées dans le pays.

1992 – Dadi Dorab Pudumjee (né en 1951) Modern Puppetry, New Delhi

Né à Pune, Maharashtra, Dadi Pudumjee est le directeur artistique du Sutradhar Puppet Theatre (renommé Shri Ram Centre Puppet Repertory) au Shri Ram Centre for Art and Culture (1980-1986) à New Delhi. Depuis 1986, il dirige sa propre compagnie basée à New Delhi, Ishara Puppet Theatre Trust, et crée, en 2001, le Festival annuel international de marionnettes d’Ishara (Ishara International Puppet Festival). En 2011, il reçoit le prix du Padmashree des mains du président de la république indienne, une des récompenses culturelles les plus élevées dans le pays.

1995 – T. Hombiah (1900- ) Togalu Gombeyata, Karnataka

Né à Nagamangala, Karnataka, au sein d’une famille de marionnettistes traditionnels de théâtre d’ombres, T. Hombiah, nominé en 1995, joue pendant sa très longue carrière, plus de cent pièces de théâtres d’ombres basées sur le Râmâyana et le Mahâbhârata. Ses compétences en manipulation et en accompagnement musical lui valent d’être reconnu maître dans l’art de la marionnette. Il participe à l’UNIMA World Puppetry Festival de Washington, États-Unis, en 1980. Il reçoit également des prix du Karnataka Jaanapada Loka et de la Yakshagana Akademi. Son fils Ramaiah prend sa relève à son décès et dirige la troupe de six personnes.

1998 – Kolhacharan Sahu (1936- ) Râvanachhaya, Orissa (Odisha)

Né à Odash, Orissa, Kolhacharan Sahu, le lauréat de 1998 pour râvanachhaya, (théâtre d’ombres), a étudié avec Kathinanda Das et a joué râvanachhaya dans l’Inde entière, tout en formant des  jeunes artistes. Il participe aux festivals nationaux de théâtre de marionnettes de la Sangeet Natak Akademi (1978, 1995) ainsi qu’à des ateliers (1988, 1991, 1997, 1998). Il est président, metteur en scène et gourou de Ravan Chhaya Sansad d’Orissa, depuis 1986. Son livre sur l’art s’intitule Ravan Chhayar Utpatti, Stithi o Vikash. Il a reçu d’autres récompenses, notamment le Bhanja Kala Parishad (1997) et le Utkal Yuva Sanskritika Parishad (1997).

1999 – B. H. Puttaswamachar (1924- ) Sutrada Gombeyata, Karnataka

Né à Belur, Karnataka, B.H. Puttaswamachar s’est formé auprès de son père Huchannachar et auprès des gourous Thimmachar et Lakkanrachar. Il étudie l’art et la construction de marionnettes au Chamarya Institute of Technology de Mysore et joue en tant que marionnettiste professionnel à la Jaanapada Academy (Arts populaires) et à la  Yakshagana Akademi (ces deux organismes lui ont décerné des prix). Il reçoit le prix du Kannada Raivothsava. Puis, il fonde son propre théâtre de marionnettes dans son village pour jouer le répertoire de la traditionnelle marionnette à fils, sutrada gombeyata. Il performe aussi bien localement que dans tout le pays et également à l’étranger. Parmi ses étudiants on trouve Dharanagaya, A.S. Ramegowel, Shankar Kumar, ainsi que ses propres petits-fils.

2001 – Hiren Bhattacharya (1926- ) Modern Puppetry, West Bengal (Bengale de l’Ouest)

Né dans le district Sylbet au Bengale (aujourd’hui Bangladesh), Hiren Bhattacharya reçoit sa licence de lettres de l’Université Bharati Siksha Bhavan, Shantiniketan, et sa maîtrise de l’Université de Calcutta. Il se forme à l’art de la marionnette avec Raghunath Goswami et Nandalal Bose. Il travaille en tant qu’acteur au sein du politiquement engagé Indian Peoples’ Theatre Association (IPTA) de Calcutta. En 1977, il fonde le People’s Puppet Theatre (PPT) de Calcutta, écrivant plus de vingt-cinq pièces, dont Ekti Moroger Kahini (L’Histoire d’un Coq), Darir Khela, Cheri Fuler Fulki, et une adaptation de Tagore’s Rather Rassi (qui utilise l’image d’un char de fête indien pour représenter une société sans classes). Il écrit aussi pour le théâtre d’acteurs et parfois adapte des pièces populaires. Sa compagnie, composée de trente cinq personnes, se produit et donne des ateliers pour enfants et adultes à travers toute l’Inde, utilisant essentiellement des marionnettes à tiges. Il a publié des ouvrages sur la marionnette et sur le théâtre. Le film Cultivation of Puppetry illustre son travail. Il reçoit des récompenses du gouvernement du Bengale occidental (1994), du State Academy Award en tant que marionnettiste et auteur (1998), ainsi que du National Sangeet Natak Akademi Award pour la marionnette en 2001.

2003 – Puran Bhatt (né en 1952) Kathputli ka Khel, Rajasthan

Issu d’une famille de marionnettistes à fils traditionnels (kathputli) et vivant actuellement à Shadipur Depot, West Delhi, le nominé de 2003, Puran Bhatt, étudie avec son père Malu Ram. Plus tard il se forme au théâtre de marionnettes moderne avec, entre autres, Meher Contractor, S. Rahi, et Dadi Pudumjee. Puran Bhatt est un maître de la marionnette à fils dans la tradition kathputli, qu’il  érige comme l’un des Beaux-Arts. Il est aussi un chanteur remarquable dans le style populaire du Rajasthan. Il collabore avec des artistes contemporains et élargit le répertoire du kathputli ka khel avec de nouvelles créations. Avec sa compagnie, Aakar, il  développe des sujets touchant à l’alphabétisation et aux problèmes environnementaux.

Il a travaille sur différents thèmes avec Bal Bhavan et le National Centre for Education, la National School of Drama Repertory Company, le Shri Ram Centre Puppet Repertory. Il se produit souvent en Inde et à l’étranger, particulièrement en Europe occidentale et aux États-Unis. Il dirige des ateliers et joue dans des pièces de théâtre et dans un film.

2004 – Maguni Charan Kuanr (né en 1937) Kathi Kundhei Nacha, Orissa (Odisha)

Né à Keonjhar, Orissa, d’une famille de marionnettistes traditionnels qui utilisent la marionnette à tiges, le nominé de 2004, Maguni Charan Kuanr, est formé au kathi kundhei nacha (aussi nommé kandhei nach) par son père, Baishnab Charan Kuanr. Il apprend la sculpture de l’artiste traditionnel Bhagaban Jena. Il fabrique et habille ses propres personnages. Il narre aussi la pièce. Sa troupe, Utkal Vishwakarma Kalakunja Kandhei Nach, est basée à Keonjhar, Orissa. Il enseigne l’art traditionnel dans des ateliers organisés par l’Orissa Sangeet Natak Akademi et d’autres institutions et son travail a fait l’objet de films. Il reçoit également des récompenses de l’Orissa Sangeet Natak Akademi et de la North Orissa University.

2005 – Ganapat Sakharam Masge (né en 1958) Kalasutri Bahulya, Maharashtra

Né dans le village de Pinguli du district de Sindhudurg, Maharashtra, au sein d’une famille de marionnettistes traditionnels à fils (kalasutri bahulya), le nominé de 2005, Ganapat Sakharam Masge, se forme avec son père, Bhikaji Sakharam Masge. Il apprend le chitrakathi (narration d’une histoire au moyen d’images) et le chamdyacha bahulya (marionnettes de cuir). Il crée ses propres marionnettes ainsi que les costumes et emmène sa troupe à travers le Pinguli. Le groupe joue dans toute l’Inde et offre des ateliers aux enseignants et artisans.

2006 – Naurang Bhat (1937-2007) Kathputli, Rajasthan

Né dans le village de Naan, district de Jhunjhunu au Rajasthan, au sein d’une famille de marionnettistes à fils de la tradition kathputli, Naurang Bhat apprend l’art de la marionnette de sa famille et déménage en 1947 à Dehli avec sa famille ambulante. Il reçoit, en 2006, le prix pour la fabrication de kathputli. Il fabrique des marionnettes, des personnages en bois et des masques pour des organisations telles que l’India Handicrafts Board. Kamaladevi Chattopadhyay, activiste indépendant et promoteur des arts populaires, se rend compte de son potentiel et l’aide à préparer ses propres pièces : par exemple, celle des héros dans Amar Singh Rathore et Pabuji, et également une pièce sur les marionnettes à fils de Râma et Sîtâ dans Lav-Kush. Sumitra Charatram du Shriram Bharatiya Kala Kendra, un centre de formation en arts, l’aide à mettre au point d’autres travaux, tels que Krishna Leela (pièce sur Krishna), Jhansi ki Rani (Reine de Jhansi), et Kumhar ka Gadha, mis en scène par le marionnettiste contemporain Kapil Rahi. Naurang Bhat joue et expose en Inde et à l’étranger, y compris à Apna Utsav (Bombay). Il anime les ateliers kathputli de la Sangeet Natak Akademi (New Delhi, 2005), de la Smithsonian Institution (États-Unis), et du Festival of India (Royaume-Uni).

2007 – L. Rajappa (né en 1952) Tolu Bommalatam, Pondicherry, Tamil Nadu

Né à Chinnasalem, Tamil Nadu, L. Rajappa est un artiste de la huitième génération de tolu bommalatam théâtre d’ombres qui étudia auprès de son père. Rajappa est un fabricant de marionnettes, un manipulateur renommé, et un rédacteur de scénarios explorant de nouveaux thèmes. Parmi ses pièces on trouve Nalla Thangal (l’histoire d’un lien entre frère et soeur), Kovalan-Kannagi (qui raconte comment Kannagi jette une malédiction sur la cité pour la mort injuste de son époux Kovalan), Lav-Kush (sur les fils de Râma et Sîtâ), et Iranyan Samharama. Ses travaux sont présentés dans toute l’Inde. Il reçoit le prix Kalaimamani remis par le Gouvernement de Pondicherry (2004) ainsi que le Sangeet Natak Akademi Award en 2007.

2010 – K. V. Ramakrishnan, K. C. Ramakrishnan, Pavakathakali, Kerala

K.V. Ramakrishnan (né en 1949) et K.C. Ramakrishnan, du village de Kavuthiyam dans le district de Palakkad, Kerala, sont issus d’une famille de marionnettistes traditionnels Andipandaram. Leur formation initiale en pavakathakali marionnette à gaine leur a été fournie par Velayudhan Pandaram et Chamu Pandaram, auprès desquels ils apprennent l’art de la marionnette et le chenda (tambour vertical) au Natana Kairali Research and Performing Centre for the Traditional Arts de Kerala. Les deux artistes se produisent et participent à des séminaires nationaux, y compris les festivals de New Delhi organisés par la Sangeet Natak Akademi et l’Indira Gandhi National Centre for the Arts (IGNCA, 2010), ainsi qu’à l’étranger (en Pologne, au Japon, en Suisse, au Danemark et en Italie). Leur travail a fait l’objet d’un film (Les Ateliers d’ethnomusicologie, Genève, et Natana Kairali, 2006). K.V. Ramakrishnan enseigne également l’art de la marionnette.

2010 – K. Chinna Anjanamma (né en 1957) Tolu Bommalata, Andhra Pradesh

Né à Dharmavaram, Andhra Pradesh, le nominé de 2010, K. Chinna Anjanamma, vient d’une famille traditionnelle de marionnettistes de théâtre d’ombres, tolu bommalata. Dès l’enfance, il se forme auprès de son père, Sinde Narayanappa et de sa mère, Shrimati Santhamma à tous les aspects de la manipulation, narration, chant, construction de personnages). K. Chinna Anjanamma et son groupe se produisent dans l’Andhra Pradesh, à travers toute l’Inde, à Toulouse et en Espagne au Festival International de la Marionnette.

2011 – Bellagallu Veeranna (né en 1936) Togalu Gombeyata, Karnataka

Né dans le village de Belagallu dans le district de Bellary au Karnataka, Belagallu Veeranna est à l’origine attiré par le théâtre populaire doddata, auquel il se forme sous la direction de Sidaginamola Chandraiah Swamy du Sri Nagaraj Nataka Mandali. Veeranna joue dans des compagnies telles que l’Honappa Bhagavathars, la Lalithamma Lalitha Kala Natya Sangha et la Sri Umamaheshwara Natya Sangha de Bellary avant de fonder sa propre compagnie théâtrale, la Nataka Kala Mithra Mandali, qu’il dirige depuis plus de vingt ans.

En 1980, Bellagallu Veeranna commence à créer des pièces de théâtre d’ombres togalu gombeyata et fonde la troupe Sri Ramajaneya Togalu Gombe Mela. Il écrit de nouvelles pièces promulguant l’alphabétisme, la santé publique, le planning familial ainsi que la sensibilisation aux MSI et à la lèpre. Ses pièces incluent Bharat Swatantrata Sangram (au sujet du combat pour la liberté), Saksharta Andolan (au sujet de l’alphabétisation), Paravadi Basaveshwara et Bapu (« Père » au sujet du mensonge et du legs laissé par le Mahatma Gandhi). Elles sont produites dans le style togalu gombeyata et sont  saluées unanimement par la critique nationale. Il a joué un peu partout en Inde.

Belagallu Veeranna  reçoit un grand nombre d’honneurs pour son travail dont le Karnataka Nataka Akademi Award (1991), le Rajyotsava Prashasti of Karnataka (1992), le Janapada Shree Award décerné par le the gouvernement de Karnataka (2008) ainsi que le Sangeet Natak Akademi Award (2011).

2011 – Gopal Chandra Das (né en1943) Putul Nach, Tripura

Né à Sitarampur, district de Comilla, Bengale oriental (aujourd’hui Bangladesh), le nominé de 2011, Gopal Chandra Das, étudie dès l’enfance l’art de la marionnette à fils,  putul nach, et la musique avec son père, Bipin Chandra Das. Il déménage à Tripura en 1990. En plus de jouer le putul nach à travers toute la région nord-est de l’Inde, Gopal Chandra Das enseigne son art dans le cadre du traditionnel style guru-shishya (professeur/disciple). Il dirige des ateliers pour le Gouvernement de Tripura et le Eastern Zonal Cultural Centre basé à Kolkata (Calcutta). Le Gouvernement de Tripura l’a également remercié pour les services rendus à l’art de la marionnette.

2011 – Mahipat Kavi  (né en 1931) Modern Puppetry, Gujarat

Originaire de Gujarat, Mahipat Kavi est impliqué dans l’art de la marionnette depuis 1960. Mahipat Kavi fonde Puppets & Plays en 1975 à Ahmedabad, Gujarat. Il est à la fois écrivain, marionnettiste, musicien, traducteur et éducateur. Il écrit plus de cent pièces pour la marionnette, joue dans toute l’Inde et à l’étranger. En tant que participant à des festivals et séminaires nationaux et internationaux, il  organise des expositions, réalise neuf films et de nombreuses séries de télévision sur la marionnette. Celles-ci mettent en scène des spectacles aux thèmes sociaux (le planning familial), la santé (les MSI), les questions environnementales, etc.

2012 – Prafulla Karmakar (né en 1939) Danger (Dangér) Putul, West Bengal (Bengale de l’Ouest)

Originaire du village de Bazar Beria, South 24 District de Parganas, au Bengale occidental, le nominé de 2012, Prafulla Karmakar, apprend l’art de la marionnette à tiges, danger putul, de son père, Kishori Mohan Karmakar. Il maîtrise à la fois l’art des spectacles traditionnels et la création de nouveaux scénarios. Il dirige le groupe Kalimata Putul Nach, qui joue et donne des ateliers tant au Bengale occidental que dans les états voisins. Ses pièces sont principalement basées sur des épisodes du Râmâyana et du Mahâbhârata, tels que Purushottam (Krishna l’être suprême), Datakarna (au sujet d’un homme si généreux qu’il donna son enfance), Chandrahas (traitant d’une épée mythique), et Sati Behula.

(Voir Inde.)