personne
Galerie
Vladimir Stein (1940-2000), metteur en scène et enseignant russe, avec la marionnette Buratino (1989). Photo réproduite avec l'aimable autorisation de Archive de Marina Gribanova, directrice du Moskovski teatr detskoy knigi «Volshebnaya lampa» (Moscou, Russie)

Vladimir Stein

Prénom

Vladimir

Nom

Stein

Naissance

Moscou, URSS (1940)

Decès

Moscou, Russie (2000)

Metteur en scène et enseignant russe. À l’âge de dix-huit ans, Vladimir Mikhaïlovitch Stein (ou Chtein) donna son premier spectacle de marionnettes en amateur à la Maison moscovite des pionniers. En 1967, il obtint son diplôme supérieur de mise en scène de marionnettes avec Sergueï Obraztsov dans Soldat i vedma (Le Soldat et la sorcière), pièce d’Evgueni Speranski qui fut donnée l’année suivante au Théâtre Central de Marionnettes de Moscou (voir Gosudarstvenny akademichesky tsentralny teatr kukol imeni S.V. Obraztsova) qui la conserva dans son répertoire.

De 1969 à 1975, V. Stein fut metteur en scène au Théâtre Central d’Obraztsov et chargé de conférences au département Marionnettes de l’Institut des arts théâtraux de Moscou, Gosudarstvenny institut teatralnogo iskussta (GITIS). Manquant de liberté créative, il quitta Moscou pour Oufa en Bachkirie où il resta de 1975 à 1985 premier metteur en scène du Théâtre de Marionnettes de la République de Bachkirie. Là, son spectacle Beliy parokhod (Le Bateau blanc, 1977), d’après un roman classique kirghiz de Tchinguiz Aïtmatov porté à la scène avec la collaboration de son épouse Maria Gribanova, devint une œuvre majeure de l’art russe de la marionnette.

Les idéaux et les objectifs artistiques que V. Stein s’était fixés par l’intermédiaire du théâtre pour enfants furent alors réalisés. Abandonnant volontairement les pièces pour marionnettes, il se tourna vers les classiques de l’enfance.

De retour à Moscou, Vladimir Stein ranima un projet de « théâtre de littérature enfantine » qui avait avorté dans les années trente à Moscou. Il pensait que la bonne littérature pouvait donner forme à un monde harmonieux de l’enfance capable de s’opposer à l’invasion du cinéma et de l’informatique. En 1989, le projet aboutit avec l’ouverture du Volshebnaya Lampa (Théâtre de la Lampe Magique) à Moscou.

Outre les spectacles, Vladimir Stein fit appel à des auteurs, à des enseignants des sciences et des arts, à des spécialistes de la psychologie de l’enfant pour établir des programmes à long terme. Sa réussite majeure fut la création du Centre pour la reconstruction créative de l’enfance handicapée.

En 2002, deux ans après sa mort, le prix national de la littérature et des arts fut accordé à titre posthume à Vladimir Stein.

(Voir Russie.)

Bibliographie

  • Goldovsky, Boris. Koukly Entsiklopediya [Encyclopédie de la Marionnette]. Moscow:  Vremya, 2004, pp. 463-464.
  • Raitarovskaya, Natalia. Vladimir Shtein. Istoriya odnogo teatra I sudby [Une histoire d’un théâtre et un destin]. Moscow, 2010.