personne
Galerie
Evgueni Speranski (photo : les années trente). Collection : Gosudarstvennyy akademicheskiy tsentralny teatr kukol imeni S.V. Obraztsova, Musée de la Marionnette (Moscou, Russie)

Evgueni Speranski

Prénom

Evgueni

Nom

Speranski

Naissance

Moscou, Russie (1903)

Decès

Moscou, Russie (1999)

Marionnettiste, metteur en scène, dramaturge et théoricien russe de la marionnette, principal acteur du Théâtre Central de Marionnettes de Moscou de Sergueï Obraztsov (voir Gosudarstvenny akademichesky tsentralny teatr kukol imeni S.V. Obraztsova) dans les décennies trente à cinquante.

Evgueni Veniaminovitch Speranski rencontra les marionnettes au Tsentralny Dom khudozhestvennogo vospitania detei (Maison d’éducation artistique) à Moscou, où il fit la connaissance de Leonora Chpet. En 1931, il rejoignit la compagnie du Théâtre Central de Marionnettes peu après sa fondation et il y resta quarante années à travailler auprès de Sergueï Obraztsov. Il y joua 61 rôles dans 25 spectacles. Ses meilleurs rôles furent Aladin dans Volshebnaya lampa Aladdina (Aladin et la lampe magique), Truffaldino dans Korol olen (Le Roi cerf) et celui qui fit sa réputation internationalement : M. C. Aplombov dans Neobyknovenny kontsert (Le Concert insolite).

Sa capacité à fusionner avec la marionnette et à lui faire exprimer les plus subtiles nuances par un langage corporel économe et sophistiqué fit de lui un des grands marionnettistes du XXe siècle. Il reçut en 1966 le Mérite artistique de la fédération russe.

Il écrivit douze pièces pour le Théâtre Central, qui furent au répertoire de plusieurs compagnies soviétiques : Pod shorokh tvoikh resnits (Un battement de ses cils), I-go-go (Je vais-vais), Krasa nenaglyadnaya (La Beauté sans pareil), Kachtanka d’après Anton Tchekhov et Soldat i vedma (Le Soldat et la sorcière) d’après Hans Christian Andersen lui assurèrent le succès. Il est aussi l’auteur d’Aktyor teatra koukol (L’Acteur du théâtre de marionnettes), de Povest o strannom janre (Conte d’un genre étrange) et d’essais sur le théâtre de marionnettes qu’il écrivit après 1973, quand il quitta la scène. Il avait quatre-vingt-quinze ans quand son premier recueil de poèmes, Krugi na vode (Rides sur l’eau, 1998), fut publié.

Evgueni Speranski jugeait « bizarre » la profession de marionnettiste et « paradoxal » l’art de la marionnette. Sa vie couvre pratiquement tout le XXe siècle, et l’un de ses derniers poèmes est intitulé « Adieu au siècle ».

(Voir Russie.)

Bibliographie

  • Goldovsky, Boris. Kukly Entsiklopediya [Encyclopédie de la Marionnette]. Moscow: Vremya, 2004, p. 373.
  • Kalmanovsky, E. S. Teatr koukol, den segodnyashniy [Le Théâtre de Marionnettes aujourd’hui]. Leningrad: Iskusstvo, 1977, pp. 44-48.
  • Speransky, Evgeni. Aktyor teatra kukol [L’Acteur du théâtre de marionnettes]. Moscow: Vserossiyskoye teatralnoïe obchtchestvo, 1965.
  • Speransky, Evgeni. Povest o strannom zhanre [Conte d’un genre étrange]. Moscow: Vserossiyskoye teatralnoïe obchtchestvo, 1971.