personne
Galerie
Cassandra, dans <em>Shorelines – Uferlinien – Rives – A Totemic Requiem</em>, mise en scène : Félix Mirbt, musique : Gerhard Staebler, masque – objet totémique : Carolyn Davis, marionnettistes : Almut Ellinghaüs, Marcelle Hudon. Oberhaussen, Allemagne, 2000. Photo réproduite avec l'aimable autorisation de EarPort. Photo: Gudrun Webel

Felix Mirbt

Pays

Canada

Prénom

Felix

Nom

Mirbt

Naissance

Breslau, Allemagne (1931)

Decès

Sutton, Canada (2002)

Metteur en scène canadien. Felix Mirbt s’installa au Québec en 1953. Il travailla tout d’abord avec Micheline Legendre, puis avec Maleen Burke, de même qu’auprès de plusieurs compagnies de théâtre et à la télévision, avant de poursuivre ses propres recherches créatives. Chercheur passionné, il était fasciné par la matière et expérimenta différentes techniques de fabrication et d’expression plastique, des plus traditionnelles aux plus abstraites. Il poursuivit sans répit son questionnement sur le sens et la portée de la marionnette et du masque sur scène, auxquels il réfère en tant qu’« objets totémiques », ainsi que sur le pouvoir d’expressivité du seul mouvement et du rythme dans l’espace.

Dans les années soixante-dix, il collabora avec Jean Herbiet et le National Arts Centre of Canada (NAC) / Centre national des Arts (CNA) du Canada à Ottawa pour créer Woyzeck de Georg Büchner (1974) et The Dreamplay / Le Songe de August Strindberg (1977) qui connurent un vif succès tant au Canada qu’en Europe, et qui furent présentés au Festival d’Édimbourg en 1980.

Son intérêt pour la musique ne s’est jamais démenti. Il conçut des oeuvres majeures pour orchestres symphoniques : il mit en scène L’Enfance du Christ (1980) de Berlioz au Guelph Spring Music Festival et collabora avec la sculpteuse Carolyn Davis. En 1988, il présenta L’Histoire du soldat, de Igor Stravinsky, CNA : il semble y avoir exprimé la quintessence de sa recherche théâtrale sur les diverses possibilités de relations acteurs-marionnettes et sur le fragile équilibre émotif avec les spectateurs.

Cet artiste hors du commun qui repoussait toujours plus loin les conventions fut à la fois un modèle de rigueur et de détermination ainsi qu’une source d’inspiration et d’innovation pour de multiples créateurs.

(Voir Canada.)

Bibliographie

  • La Marionnette en manchette. Vol. XIII, No. 3. Montréal: Publication of the Association québécoise des marionnettistes (AQM), automne 2002.