personne

Marcel Temporal

Pays

France

Prénom

Marcel

Nom

Temporal

Naissance

? (1881)

Decès

France (1964)

Marionnettiste français. Architecte de métier, il fut aussi graveur, sculpteur, décorateur, dessinateur et journaliste, témoignant toute sa vie une passion active pour la marionnette.

En 1929, l’UNIMA tint son premier congrès en France et permit à cet architecte parisien non-conformiste de redécouvrir un art qu’il avait abandonné en 1911, après une tournée catastrophique. Il créa dès 1931 les Compagnons de la marionnette, association qui regroupa de nombreux artistes de la tendance avant-gardiste et des amateurs d’art international de l’entre-deux-guerres. En 1932, il fonda son Petit Théâtre d’essai, d’abord rue de La Quintinie puis, en 1936, square Desnouettes. Il monta des spectacles pour adultes : La Farce de Jehan le ménestrier, d’Alfred Sauvy ; Edmond et Calixte ou la Légende des deux amants, opéra de Madeleine Perissas ; Le Pêcheur et sa femme, d’après les frères Grimm.

En 1936, Marcel Temporal mit fin pour la première fois à l’ensecrètement d’une pratique en ouvrant dans son local, sous l’égide des Compagnons, un cours de manipulation. Démarche qu’il poursuivra en écrivant Comment construire et animer nos marionnettes (1942), premier livre technique en langue française. Il forma des artistes de renom : Frédéric O’Brady, André Tahon, Claude et Marcelle Quiévreux, Colette et Claude Monestier (voir Théâtre Sur le fil) …et mena en pionnier un travail de sensibilisation du corps enseignant. Il fit découvrir la marionnette à des instituteurs qui inaugurèrent le concept d’école maternelle en France. Il organisa le Festival international de marionnettes à l’exposition Arts et Techniques de Paris, en 1937. Tradition et modernité s’y côtoyèrent à travers une trentaine de spectacles pour adultes et pour enfants, venus de sept pays dont la Palestine. Cet événement a constitué un modèle pour les festivals à venir.

La troupe de Marcel Temporal prit pour nom Les Bonshommes Tempo. Après l’interruption de la Deuxième Guerre mondiale, l’association des Compagnons présenta quatre spectacles – de Géza Blattner, Yves Joly, Jean Gallien et Jean-Loup Temporal (le fils de Marcel) – puis disparut, remplacée par d’autres regroupements professionnels ou amateurs.

Marcel Temporal continua quant à lui à animer des cours et des stages, à écrire des ouvrages et des articles (Textes et animatextes pour marottes et marionnettes suivi de Une forme, cent têtes, Presses de l’Île-de-France, 1949, rééd. 1952 et 1962), sans oublier le terrain de la toute nouvelle télévision, avec une première émission en direct sur l’histoire des marionnettes en 1950.

(Voir France.)

Bibliographie

  • Temporal, Marcel. Comment construire et animer nos marionnettes. Paris: Bourrelier, 7 éditions de 1938 à 1973.
  • Temporal, Marcel. Une forme, cent têtes. Presses de l’Île-de-France, 1949; rpt. 1952 and 1962.