personne
Galerie
A.R. Philpott, dit « Pantopuck the Puppetman » ou « Panto ». Photo réproduite avec l'aimable autorisation de Collection : The National Puppetry Archive

Alexis Robert Philpott

Prénom

Alexis Robert

Nom

Philpott

Naissance

Londres, Angleterre (1904)

Decès

Londres, Angleterre (1978)

Marionnettiste, auteur et enseignant britannique connu sous le nom de Pantopuck the Puppetman ou Panto. Alexis Robert Philpott s’était impliqué dans diverses associations de marionnettistes ; il fut vice-président de l’UNIMA-Grande-Bretagne, British UNIMA, cofondateur et membre du conseil de l’Educational Puppetry Association (EPA) de 1943 à 1969. Il dirigea la publication du Puppet Post, revue de l’EPA. Il est l’auteur et le directeur de plusieurs ouvrages, dont Puppet Diary (Journal de marionnette, Londres, MacMillan, 1952), The Puppet Book (Londres, Faber, 1965), Eight Plays for Hand Puppets (Huit Pièces pour marionnettes à gaine, Londres, Garnet Miller, 1968), Let’s Look at Puppets (Regardons les marionnettes, Londres, Frederick Muller, 1966) and Modern Puppetry (Londres, Michael Joseph, 1966), et, parmi ses pièces pour marionnettes, il faut mentionner The Magic Tower and Other Plays (La Tour magique et autres pièces) et Mumbo Jumbo and Other Plays (Blabla et autres pièces, tous deux à Londres, MacMillan, 1954).

Collaborateur prolifique de nombreuses publications pédagogiques, A. R. Philpott a en outre donné des conférences lors de colloques ou dans les écoles et les lycées sur le potentiel thérapeutique de la marionnette (Bruxelles, Brunswick, Karlovy Vary, Rome et Budapest). Interprète, il a d’abord travaillé avec son ami et collègue le poète Morris Cox. Il est apparu à la télévision, mais il préféra le direct. Pendant un certain temps, il poussa une petite voiture pour faire des tournées en plein air et dans les écoles.

« Panto » était en relations avec de nombreux marionnettistes et pédagogues dans le monde et il s’est révélé un épistolier énergique. Il fut le premier marionnettiste à avoir une plaque commémorative dans le sanctuaire des acteurs, à l’église Saint-Paul, à Londres. On peut l’y voir poussant sa voiture à bras chargée du nécessaire, d’après un dessin de lui-même servant à la couverture d’un numéro du Puppet Post.

(Voir Grande-Bretagne.)