personne
Galerie
Nina Guernet (1899-1982), auteur et dramaturge russe (photo des années trente). Photo réproduite avec l'aimable autorisation de Collection : Gosudarstvenny akademichesky tsentralny teatr kukol imeni S. V. Obraztsova, Musée de la Marionnette (Moscou, Russie)

Nina Guernet

Prénom

Nina

Nom

Guernet

Naissance

Odessa, Russie (1899)

Decès

Leningrad, URSS (1982)

Auteur et dramaturge russe. Nina Vladimirovna Guernet commença à écrire à Odessa alors qu’elle achevait ses études supérieures. En 1925, elle vint habiter à Leningrad et étudia la mise en scène à l’Institut des arts de la scène, dont elle sortit diplômée en 1930. En 1933, elle publiait son premier livre pour enfants, puis une série de pièces jouées au Leningradsky dom khudozhestvennogo vospitaniya detei (Théâtre des Enfants de Leningrad). Il faut noter qu’elle a collaboré (de 1932 à 1937) au magazine pour enfants Tchij (« tarin », sorte de passereau), connu pour ses rédacteurs oppositionnels, Danil Kharms et Nikolaï Radlov. Lors des grandes purges staliniennes, elle prit part aux spectacles donnés dans les camps du goulag de la république des Komis, dans le nord de l’Union soviétique.

Nina V. Guernet est l’auteur de plus de vingt-cinq pièces pour théâtre de marionnettes, en plus des pièces et des scénarios qu’elle a écrits pour théâtre et le cinéma pour enfants. La première fut Gusyonok (La Petite Oie), écrite pour les tout-petits avec Tatiana Gourevitch et qui connut le succès non seulement en Union soviétique, mais aussi au Japon, en Chine et dans de nombreux pays européens. Ainsi débuta la longue collaboration de Nina Guernet avec le Théâtre Central de Marionnettes de Moscou de Sergueï Obraztsov (voir aussi Gosudarstvenny akademichesky tsentralny teatr kukol imeni S.V. Obraztsova).

Sa Volshenaya lampa Aladdina (Lampe magique d’Aladin, 1940) fut le premier spectacle pour adultes. Suivirent Maugli (Mowgli, 1945), Lesniye artisty (Les Artistes de la forêt, 1949), Tsarevna lyagushka (La Princesse Grenouille, 1960) et une adaptation du livre de Hanna Ianouchevskaïa et Jan Wilkovski, Tigrionok Petrik (Petrik le bébé tigre, 1964). Parmi ses publications, il faut mentionner Skazka o malenkom Kaplike i iechtcho desiat skazok dlia teatra koukol (Le Conte du petit Kaplik et dix autres contes de fées pour marionnettes, 1975).

Nina Guernet est le seul auteur de pièces pour marionnettes qui, de son vivant, a jamais été admis parmi les classiques de l’Union soviétique. Elle a été membre honoraire de l’UNIMA.

(Voir Russie.)

Bibliographie

  • Gernet, N.V. Skazka o malenkom Kaplike i ieshcho desiat skazok dlia teatra koukol [Le Conte du petit Kaplik et dix autres contes de fées pour marionnettes]. Leningrad: Iskusstvo, 1975.
  • Goldovsky, Boris. Koukly Entsiklopediya [Encyclopédie de la Marionnette]. Moscow: Vremya, 2004, p. 114.
  • Kalmanovsky, E.S. Teatr koukol, den segodnyashniy [Le Théâtre de marionnettes aujourd’hui]. Leningrad: Iskusstvo, 1977, pp. 38-44.